-- -- -- / -- -- --
MENASahel

Tunisie: Hausse de 3,5 % des salaires du secteur public

Tunisie: Hausse de 3,5 % des salaires du secteur public

Après trois jours de négociations, le gouvernement et l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) se sont finalement mis d’accord ce jeudi 15 septembre sur une augmentation salariale de 3,5 % dans le secteur public et la fonction publique de 3,5%, ont fait savoir des sources syndicales au Jeune Indépendant.

Cette augmentation est intervenue suite aux menaces de la Centrale syndicale tunisienne de recourir à une campagne de grèves tournantes et paralyser le pays.

Mardi et au terme de la réunion entre les deux parties, l’UGTT avait annoncé que les négociations avaient échoué pointant du doigt « une proposition surprise » avancée par le gouvernement qui était en totale contradiction avec ses objectifs.

Dans sa partie rémunérations cet accord se traduira par des augmentations salariales de 3,5% sur les années 2023, 2024 et 2025, avec comme condition que leur application commence dès le début de l’année prochaine, a précisé la même source, ajoutant qu’il sera aussi prévu une révision du salaire minimum (SMIG).

L’UGTT qui avait engagé en juin dernier un bras de fer avec le gouvernement en déclenchant plusieurs grèves avait réclamé une augmentation de 5 à 7% des salaires de la fonction publique pour faire face à l’inflation galopante et la hausse généralisée des prix en Tunisie.

Des voix se sont, toutefois, élevées dans les milieux syndicaux tunisiens et au sein même de l’UGTT pour déjà dénoncer cet accord jugé trop timide.
« Au lieu de se satisfaire d’une hausse de 3,5%, l’UGTT aurait dû négocier un accord qui contraint le gouvernement à tout faire pour enrayer l’inflation. Nous avons choisi la mauvaise voie. Cette augmentation ne résoudra pas la crise sociale-“, a affirmé un cadre syndicale au Jeune Indépendant.

L’inflation a atteint un record de 8,6% fin août 2022 et risque de poursuivre son augmentation les prochains mois. Elle met en situation de vulnérabilité quelque 680 000 fonctionnaires et travailleurs du secteur public.

La signature de cet accord permettra au gouvernement d’obtenir la précieuse signature de l’UGTT sur le plan de réformes économiques qui sera présenté au FMI dans les prochaines semaines en vue d’obtenir des aides financières.

Pour rappel, après une saison touristique timide et face à la flambée des prix des hydrocarbures et de certains produits sur les marchés mondiaux, la Tunisie connait depuis le mois de mars des pénuries cycliques touchant les carburants, le sucre, la farine, l’huile, le café et le lait avec un impact majeur sur l’industrie agro-alimentaire qui est aujourd’hui quasiment à l’arrêt.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email