-- -- -- / -- -- --
Monde

Tunisie : La tenue d’élections municipales en 2015 improbable (ISIE)

Tunisie : La tenue d’élections municipales en 2015 improbable (ISIE)

La tenue d’élections municipales en Tunisie en 2015 est improbable faute de temps nécessaire pour la promulgation préalable de l’arsenal législatif nécessaire à cette opération, a indiqué l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE).

« Au vu du rythme d’avancement du travail législatif, il serait difficile de tenir les élections municipales cette année », a affirmé à la presse le président de l’ISIE Chafik Sarsar cité par l’agence TAP. La tenue d’élections municipales cette année nécessité la promulgation préalable de lois, dont un texte portant généralisation des municipalités sur toute l’étendue du territoire national, comme le prescrit la Constitution, de même que la fixation des compétences et budgets des conseils régionaux et locaux.

Après les législatives et la présidentielle fin 2014 saluées par la communauté internationale, la Tunisie fait figure de modèle de transition démocratique réussie depuis la révolution de janvier 2011, qui a conduit à la chute de l’ancien régime de Ben Ali. Par ailleurs, le secrétaire général du mouvement Ennahdha Ali Larayedh a affirmé dimanche que la participation, même symbolique, de son parti au gouvernement actuel en Tunisie, a pour objectif la consécration du consensus et le respect des résultats des élections.

« Ennahdha a choisi de ne pas être dans l’opposition pour barrer la route à l’hégémonie, au parti unique et à la régression des libertés, des droits de l’homme et des nombreux acquis réalisés après la révolution », a expliqué M. Larayedh en présidant dimanche un meeting à Sidi Bouzid, selon l’agence TAP. « La Tunisie a besoin aujourd’hui d’un courant centriste fort regroupant toutes les sensibilités politiques y compris Ennahdha » qui veillera, selon lui, « à ce que le gouvernement de Habib Essid réussisse ».

L’essentiel, a- t-il soutenu, est de concrétiser le programme annoncé par ce gouvernement. Ali Larayedh a estimé que son parti est « parvenu » lorsqu’il a pris le pouvoir, à réaliser de nombreux acquis et objectifs de la révolution en matière de libertés et des droits de l’homme. Le parti a en revanche franchi des pas importants pour la concrétisation des objectifs liés à l’emploi et au développement sans parvenir à les réaliser tous, a-t-il ajouté. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email