Tunisie : Kaïs Saïed tente de mettre fin à une polémique littéraire  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


MENASahel

Tunisie : Kaïs Saïed tente de mettre fin à une polémique littéraire 

Tunisie : Kaïs Saïed tente de mettre fin à une polémique littéraire 

Le Président tunisien, Kaïs Saïed, a tenté de mettre fin à la polémique autour d’accusations de censure à son encontre, et ce en allant à la plus célèbre librairie de Tunis afin de prouver qu’un livre, qui avait été saisi lors de la Foire internationale du livre de Tunis (FILT), était librement vendu.

L’ouvrage de Kamel Riahi, le Frankenstein tunisien, avait été saisi le 28 avril dernier, jour de l’ouverture de la foire. D’autres saisies avaient été effectuées le lendemain, lors de l’inauguration par le Président tunisien de la FILT.

La visite de Kaïs Saïed à la librairie Al Kitab, qui se trouve sur l’avenue Habib-Bourguiba, serait en lien avec ces accusations de « censure » présumée de certains livres consacrés au chef de l’Etat, comme les ouvrages de Nizar Bahloul, Kaïs Saïed, capitaine d’un bateau-ivre », ou celui de Kamel Riahi, qui sont exposés et vendus dans ladite librairie.

Tenant entre ses mains le livre mis en vente, Kaïs Saïed a déclaré : « On dit que ce livre a été interdit. Le voilà en vente à la librairie Al Kitab. Mensonges et balivernes ! En réalité, ce livre n’était pas sur la liste des ouvrages qui devaient être exposés au stand. La preuve est qu’il est disponible. Il n’est pas question de parler d’interdiction. On parle également d’un autre livre qui a été interdit alors qu’il m’a été offert ! ». En effet, le second ouvrage, celui de Nizar Bahloul, avait été remis en vente le 30 avril dans les rayons de quelques exposants de la foire, ce qui n’a pas été le cas du premier, saisi et interdit à la Foire internationale du livre de Tunis.

Lors de sa courte intervention dans la librairie, Kaïs Saïed a ajouté, en s’adressant aux critiques, que « celui qui rêve encore d’interdiction est hors du contexte. Il s’agit de mensonges à travers la remise en question des libertés… Les libertés ne seront jamais menacées en Tunisie. Il y a un peuple qui protège ces libertés… Il y a un peuple qui protège la révolution… Il y a des institutions qui protègent l’Etat… Qu’ils arrêtent leurs mensonges et leurs illusions. Je connais très bien l’univers du livre. Pour moi, la liberté de la pensée est bien plus importante que leur prétendue liberté d’expression. Malheureusement, ils n’ont aucune pensée et ils bénéficient de la liberté d’expression bien qu’ils soient dans un état de coma intellectuel ».

Finalement, le livre est en vente libre après avoir fait pression pour qu’il ne soit pas dans les rayons de la FILT. Une polémique qui pourrait en faire un best-seller à cause de tout le buzz qui a entouré cette sortie.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email