Tunisie-FMI  : L’accord sur un prêt en passe d’être signé – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


MENASahel

Tunisie-FMI  : L’accord sur un prêt en passe d’être signé

Tunisie-FMI  : L’accord sur un prêt en passe d’être signé

Le directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale du Fond Monétaire International, Jihad Azour, a indiqué, dans des déclarations aux journalistes, lors d’un briefing sur les dernières attentes du Fonds pour la région, que l’accord de prêt entre son institution et la Tunisie est sur le point d’être conclu. Selon Azour « les autorités tunisiennes ont mis en place certaines mesures nécessaires, et le mécanisme technique pour le financement nécessaire à l’accord est presque complet ».

La Tunisie, qui souffre d’une grave crise financière et que les institutions de notation de crédit disent sur le point de faire défaut sur le paiement de ses dettes, avait conclu, à la fin de l’année dernière, un accord au niveau des experts avec le FMI sur un prêt de 1,9 milliard de dollars, mais ce dernier est resté suspendu. Même si le montant accordé par l’institution de Bretton Woods reste faible, il servira aux autorités financières tunisiennes de base de garantie pour aller sur les marchés internationaux à la recherche d’éventuels investisseurs ou de bailleurs de fonds. C’est dire l’importance de cet accord pour la Tunisie.

Bien que la Tunisie ait conclu un accord de principe avec le FMI en octobre 2022, la décision définitive doit encore être examinée pour approbation par les administrateurs du Fonds. Une percée dépend d’un soutien supplémentaire des alliés de la Tunisie et de la mise en œuvre par le gouvernement des mesures nécessaires pour accéder aux fonds. Le fond du litige parait d’ordre politique en raison des déclarations jugées dures du Président Kaïs Saïed sur le refus de l’ingérence étrangère et le refus du diktat financier imposé par certains partenaires occidentaux de la Tunisie. Le Président Saïed avait même appelé ses concitoyens à prendre conscience de la nécessité du « compter sur soi » pour dépasser la crise.

Après les déclarations du représentant du FMI, les soutiens du Président tunisien ricanent et fustigent les figures de l’opposition qui comptent sur un éventuel refus du prêt pour mettre la pression sur lui. Une source pro-gouvernementale estime que ces derniers seront « déçus au fur et à mesure que les déclarations des responsables du FMI se font de plus en plus souples et optimistes quant à la conclusion de l’accord avec la Tunisie, et profondément déçus du fait que l’aboutissement de ce processus contribue à relancer l’économie et stabiliser la situation politique.

Sur un plan macro-économique, les effets de cette annonce ne se sont pas fait attendre, puisque les obligations internationales tunisiennes ont réalisé un bond, le 3 mai, soutenus par l’espoir que le pays parvienne à un accord avec le Fonds monétaire international pour obtenir un prêt de 1,9 milliard de dollars, selon Reuters.

Les obligations tunisiennes libellées en dollars ont augmenté de 2,3 cents pour atteindre un sommet sur un mois d’un peu plus de 53 cents, selon les données de Tradeweb, tandis que les obligations libellées en euros ont gagné jusqu’à 1,6 cents. Cela permettra de ralentir la chute de la monnaie tunisienne 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email