-- -- -- / -- -- --
Monde

«Trump s’apprête à transférer son ambassade à Al Qods occupée»

«Trump s’apprête à transférer son ambassade à Al Qods occupée»

Les dirigeants palestiniens ont menacé de ne plus reconnaître l’État d’Israël si le président élu Donald Trump tient sa promesse de campagne et transfère l’ambassade américaine à Al Qods occupée, selon un haut conseiller du président palestinien.

« Nous avons été prévenus que le président Trump pourrait appeler à un transfert de l’ambassade dans son discours d’investiture », explique Mohamed Shtayyeh, un proche conseiller du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Il s’agit de l’une des promesses de campagne de Donald Trump, qui s’est engagé à reconnaître Al Qods occupée comme capitale de l’entité sioniste et à y déménager son ambassade, actuellement située à Tel-Aviv.

Les autorités palestiniennes ont également appelé à des manifestations contre un possible transfert des mosquées et des églises. Mohammad Shtayyeh a déclaré qu’un tel geste serait une « gifle pour la communauté internationale » qui mettrait fin à l’accord entre les deux États, rapporte le Financial Times.

« Nous ne l’accepterons pas et nous refuserons même d’en discuter. Plus que ça, nous prendrons des mesures. Et nous considérons sérieusement que faire cela rendrait caduque la question de la reconnaissance mutuelle entre l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) et Israël », avertit le conseiller du président. 

Plus tôt mardi, Mahmoud Abbas a adressé une lettre à Donald Trump pour lui rappeler que le statut de la ville d’Al Qods, l’une des plus questions les plus épineuses du règlement du conflit israélo-palestinien, doit être scellé dans un accord de paix final et le prévenir des conséquences de sa décision.

Vendredi, le proche conseiller d’Abbas Mahmoud al-Habash a estimé que la décision de transférer l’ambassade à Al Qods était « égale à une une déclaration de guerre contre les musulmans ». Par ailleurs, Google a supprimé le nom de Palestine de ses cartes et l’a remplacé par Israël.

La décision de Google de retirer la Palestine de ses cartes et de la remplacer par Israël a été tout de suite dénoncée par le Forum des Journalistes Palestiniens. Selon leur déclaration, la décision de Google faite il y a quelques mois est « une partie de la stratégie d’Israël pour établir son nom en tant qu’Etat légitime pour les générations à venir et rayer définitivement de la carte la Palestine ». 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email