-- -- -- / -- -- --
Digital Space

Trump place la chinoise Xiaomi sur la liste noire

Trump place la chinoise Xiaomi sur la liste noire

Le président américain sortant Donald Trump a décidé ce jeudi 14 janvier 2021, d’inscrire la société chinoise de smartphones Xiaomi sur la liste noire de la défense américaine. Cette dernière vise à pointer les entreprises jugées “dangereuses” pour l’Amérique et à interdire aux investisseurs américains de les financer. Dans cette liste figurent notamment la compagnie pétrolière nationale CNOOC et le constructeur d’avions COMAC.
Le futur président, Joe Biden, aura jusqu’à novembre 2021 pour entériner ou non cette décision, voire la renforcer en inscrivant ces sociétés sur d’autres listes, qui pourraient bloquer toute fourniture de composants américains ou punir les entreprises étrangères qui oseraient commercer en dollars avec ces renégats.
Xiaomi, qui vend des téléphones, des trottinettes et des aspirateurs. Ses matériels ne sont pas aussi sensibles que les infrastructures de télécommunications de son concurrent Huawei ou que la fabrication de puces électroniques de SMIC, deux autres stars de la technologie chinoise clouées au pilori par l’administration Trump.
Cette action est plutôt inédite. Cette liste noire comprend plutôt des entreprises versées dans l’industrie, l’aviation, l’aérospatiale, les télécommunications et globalement ce qui se rapporte aux infrastructures. Certes, Huawei fait également partie de cette liste. Mais contrairement à Xiaomi, la firme chinoise est un acteur majeur des télécommunications dans le monde. Elle est notamment propriétaire de nombreuses infrastructures réseau, dans de nombreux pays.

Pour beaucoup d’experts, cette décision de Trump d’inscrire la société chinoise de smartphones sur la liste noire de la défense américaine illustre la crainte des Etats-Unis de voir la Chine dominée le monde de la technologie en raison de sa fulgurante ascension dans ce domaine.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email