-- -- -- / -- -- --
Monde

Trump nomme une femme secrétaire à la Force aérienne

Trump nomme une femme secrétaire à la Force aérienne

Souvent critiqué pour son « attitude » envers les femmes, le nouveau président américain ne cesse toutefois de surprendre. Le 23 janvier, la Maison blanche a annoncé que Donald Trump envisageait de nommer Heather Wilson au poste de secrétaire à la Force aérienne.

Le président américain Donald Trump compte nommer Heather Wilson, diplômée de l’Académie de l’US Air Force et présidente de la South Dakota School of Mine & Technology, au poste de secrétaire à la Force aérienne. « Heather Wilson sera une secrétaire exceptionnelle », a déclaré M. Trump.

« Elle a fait son service militaire avec les honneurs, elle est très intelligente et a remporté des succès dans beaucoup de domaines — tout cela me donne la certitude que Heather Wilson dirigera les Forces aériennes de notre pays de manière professionnelle et honnête », a-t-il ajouté. Mme Wilson a été membre du Conseil national de sécurité américain dans l’administration de George Bush.

« Les Etats-Unis et les intérêts nationaux vitaux de notre pays restent menacés. Moi et mes collègues feront tout notre possible pour renforcer l’armée de l’Air américaine et assurer la sécurité aérienne et spatiale de notre pays », a souligné Heather Wilson. Visé par la presse proche de l’Aipac (Lobby sioniste américain) pour sa supposée misogynie, le nouveau président a désigné quatre femmes au sein de son administration. Trois femmes figurent en outre parmi ses conseillers.

Heather Wilson, qui succèdera Deborah James, sera ainsi la troisième femme à occuper le poste de secrétaire à la Défense aérienne. A peine investi, le nouveau président américain Donald Trump a déjà signé ses premiers décrets.

Il a notamment approuvé l’instauration de la « Journée nationale du patriotisme » et a suspendu partiellement l’application, par les établissements publics, du programme d’assurance santé surnommé « Obamacare », considéré par l’ex-président Barack Obama comme l’un de ses principaux succès.

Après son investiture vendredi, le président Donald Trump s’est dirigé vers le Capitole où il a signé plusieurs documents, entouré des membres de sa famille et du vice-président Mike Pence.

En particulier, il a ouvert la voie à l’approbation de la candidature de James Mattis au poste de secrétaire à la Défense. Rappelons que conformément à la loi américaine, le Pentagone doit être dirigé par un civil — il peut s’agir d’un ancien militaire mais dans ce cas, il doit être à la retraite « de préférence » depuis au moins sept ans.

James Mattis ayant quitté l’armée il y a seulement trois ans, le Sénat américain a donc dû organiser un vote spécial pour faire entorse au règlement au profit du candidat proposé par Trump. Ce dernier a signé hier cette décision et quelques heures plus tard, les sénateurs ont validé la nomination de James Mattis à la tête du Pentagone. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email