-- -- -- / -- -- --
Nationale

Trois frères périssent dans une mare d’eau à Tébessa

Trois frères périssent dans une mare d’eau à Tébessa

Une tragédie a plongé le week-end les habitants de la wilaya de Tébessa et toutes les régions environnantes dans un terrible chagrin. Trois enfants en bas âge d’une même famille ont péri dans une mare d’eau. Le drame s’est produit dans la région d’Ain Ezarga à une trentaine de kilomètres au Nord de la wilaya d’extrême Est.

Les trois frères âgés de 8, 10 et 12 ans ont été  pris au piège  par la retenue d’eau (une guelta) en tentant de se secourir l’un après l’autre. Ils s’étaient éloignés du domicile familial à la recherche de quelques-unes de leurs chèvres égarées dans les parages.

Le premier à être pris au piège fut l’ainé, raconte accablé le père Mourad Ayadi âgé de 46 ans.
« Les eaux ont englouti en premier Mohamed Saleh mon fils ainé qui trébucha avant de tombé dans l’étang » dit-il abattu ne pouvant s’empêcher de marmonner dans une douleur indescriptible leurs prénoms. « Mohamed Salah, Ghoulem et Ishak ne reviendront pas Ya Rabi »

Leur pauvre mère inconsolable avait le regard hagard perdu nulle part, racontent des témoins. A l’annonce de la terrible nouvelle, elle a accouru, le dernier de ses fils dans les bras, sur une distance de plus d’un kilomètre dans l’espoir de sauver ses gamins. Arrivée sur les lieux, elle n’hésite pas à déposer son bébé de deux ans avant de plonger pour tenter de les tirer des eaux boueuses avant de renoncer après avoir perdu connaissance, raconte les mêmes sources.

L’ainé Mohamed Saleh, était en première année moyenne alors que ses deux frères, le cadet Ishak, et le plus jeune Ghoulem fréquentaient le même établissement primaire.

La retenue collinaire avait été creusée par des fellahs de la région pour permettre aux eaux des ruisseaux et oueds traversant la région de se rassembler au niveau du fossé pour les besoins des opérations d’irrigation de leurs terres, est-il précisé.

L’enterrement a eu lieu ce vendredi après-midi au cimetière de la localité d’Eziat dans la commune Ain Ezarga en présence de plusieurs milliers de personnes venus des quatre coins de la région dont des responsables locaux.

Lieu du drame

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email