Trois ans après l’agression d’El Guerguerat : Le Polisario déterminé à intensifier le combat – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


MENASahel

Trois ans après l’agression d’El Guerguerat : Le Polisario déterminé à intensifier le combat

Trois ans après l’agression d’El Guerguerat : Le Polisario déterminé à intensifier le combat
Les troupes sahraouies accentuent la pression sur l'occupant marocain

C’est déjà trois ans depuis la reprise de la lutte armée au Sahara occidental. Le 13 novembre 2020, des civils sahraouis ont manifesté pacifiquement contre l’ouverture par l’occupant marocain d’une brèche dans la zone tampon d’El Guerguerat, au sud-ouest du territoire sahraoui, limitrophe des frontières mauritaniennes.

Le but de Rabat est créer un couloir vers des destinations commerciales en Afrique de l’ouest. Un acte qui n’est autre qu’une violation de l’accord de cessez-le feu en vigueur depuis 1991.

 La répression est féroce des militaires du Makhzen. L’agression des civils a marqué un tournant dans la résistance du peuple sahraoui. C’est le début des premiers accrochages armés entre l’armée sahraouie et les forces d’occupation. Les actions militaires se sont intensifiées, notamment le long du mur des sables, érigé par l’occupant avec l’aide de conseillers israéliens. Depuis cette date, le Maroc, qui impose un black-out médiatique pour essayer de cacher la réalité de la situation au Sahara occidental, continue de subir de lourdes pertes humaines et matérielles infligées par l’Armée populaire de libération sahraouie (APLS).

Lors d’une réunion présidée la semaine dernière par le président sahraoui Brahim Ghali, l’Etat-major général de l’APLS a passé en revue les derniers développements de la question sahraouie et les efforts déployés pour « accélérer le rythme de l’escalade des combats » contre les forces d’occupation marocaines.

Les participants à cette réunion avaient notamment salué les opérations « spécifiques et croissantes » menées par l’armée sahraouie contre les forces d’occupation marocaines, ainsi que « l’efficacité de la guerre d’usure ».

Ils ont aussi salué la réponse du peuple sahraoui dans les territoires occupés, malgré le siège et les restrictions systématiques imposés par les forces d’occupation.

Commentant les derniers développements au Sahara occidental, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a, de son côté, « vivement » exprimé sa « préoccupation » concernant l’ « enracinement » de l’état « délétère » de la situation dans ce territoire non autonome, appelant à l’infléchir de toute urgence pour éviter toute nouvelle escalade dans la région.

Dans son dernier rapport sur la situation au Sahara occidental qu’il a présenté le 16 octobre devant les membres du Conseil de sécurité de l’ONU, M. Guterres avait indiqué que « la poursuite des hostilités et l’absence de cessez-le-feu entre le Maroc et le Front Polisario marquent un net recul dans la recherche d’une solution politique » à ce conflit de longue date.

Réagissant à ce rapport, le président sahraoui avait, dans un message adressé au SG de l’ONU, dénoncé le « silence injustifié » de ce dernier, sa « réticence à dire la vérité » et à tenir l’Etat d’occupation marocain responsable des conséquences de sa violation du cessez-le-feu de 1991.

Il avait, entre autres, dénoncé les carences du rapport sur les violations des droits de l’Homme par l’occupant marocain, affirmant qu’elles « ne reflètent pas l’ampleur des exactions systématiques commises par les autorités d’occupation contre les civils sahraouis et les défenseurs des droits de l’Homme, loin de la surveillance internationale, en raison de la poursuite du blocus militaire et du black-out médiatique imposé au Sahara occidental occupé ».

Parallèlement à la lutte armée, le Front Polisario mène une intense bataille judiciaire devant les juridictions européennes pour mettre un terme à l’exploitation illégale des ressources sahraouies par le Maroc.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email