-- -- -- / -- -- --
Nationale

Triche dans plus de 125 000 logements sociaux

Triche dans plus de 125 000 logements sociaux

Plus de 125 000 logements sociaux publics à travers le territoire national sont vacants ou occupés par des personnes autres que les bénéficiaires réels, selon les chiffres provisoires annoncés par le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune.

« Ces logements sociaux publics vacants ou occupés par des personnes autres que les bénéficiaires initiaux ont été recensés par les offices de gestion et de promotion immobilière dans le cadre d’une enquête qui a débuté en avril dernier », a-t-il révélé avant-hier à la presse en marge d’une séance de questions orales au Conseil de la nation.

« Ce chiffre devrait probablement augmenter au terme de cette enquête qui est toujours en cours », a-t-il prédit. Sur la base des résultats définitifs de l’enquête, le ministère soumettra un rapport au gouvernement pour prendre les mesures nécessaires pour la régularisation de ces logements notamment ceux cédés aux tiers en infraction à la loi. En février dernier, Tebboune avait annoncé un déficit de 700 000 logements enregistrés en Algérie, qui seront comblés par les différents programmes de construction lancés à travers le pays.

Par ailleurs, le ministre avait évoqué le recensement des logements sociaux vendus au marché noir qui représente selon lui 20 % des logements sociaux occupés. Un ultimatum de 15 mois pour les propriétaires des constructions inachevées :

Dans sa réponse à une question orale d’un membre du Conseil de la nation sur la situation urbanistique du pays, le ministre a prévenu que les propriétaires des constructions inachevées ou non conformes aux règles d’urbanisme ont un délai de 15 mois pour se conformer à la loi, faute de quoi leurs constructions seront démolies.

« Ces délais relatifs à la conformité des constructions fixé avant le 15 août par la loi 08-15 ne seront pas prorogés », a-t-il averti soulignant que plus de 70 % des demandes soumises aux communes à cet effet ont été traitées. Tout en affirmant que la réhabilitation du paysage urbanistique des villes et villages du territoire national est une priorité pour son secteur.

Le ministre a admis qu’il est « difficile actuellement de concilier entre les exigences de quantité et de qualité » en raison de la forte demande sur le logement. Il s’est toutefois félicité de l’opération menée par son département pour l’élimination de l’habitat précaire à l’horizon 2016 et la progression dans la distribution des différents programmes de logement public.

« Le secteur passera à l’étape d’amélioration qualitative », a-t-il promis en annonçant que son département ministériel est en négociation, depuis une semaine, avec des pays européens sur un projet de jumelage au profit de l’agence nationale d’urbanisme notamment pour la formation de spécialistes.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email