Trésor public : Le plan d'action 2024 au peigne fin – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Trésor public : Le plan d’action 2024 au peigne fin

Trésor public : Le plan d’action 2024 au peigne fin

Le ministre des Finances, Laaziz Faid, a présidé une réunion de travail consacrée à la présentation et à l’examen du plan d’action pour l’année 2024 de la direction générale du Trésor et de la gestion comptable des opérations financières de l’Etat (DGTCOF).

Ce plan d’action établi sur quatre axes stratégiques majeurs vise à moderniser les services et les métiers du Trésor, améliorer l’efficacité financière, la qualité comptable et les conditions de travail, a indiqué un communiqué du ministère. M. Faid a souligné l’importance de cette rencontre, qui constitue, selon lui, une suite d’une série de réunions avec toutes les structures du ministère, tout en rappelant le rôle « central » de la DGTCOF dans l’action financière de l’Etat et la gestion de ses participations, ainsi que son « rôle moteur » dans l’accélération de la réforme financière.

Le ministre a, également, encouragé une vision « élargie » de la mission de cette direction, la considérant comme « un acteur clé de l’activité économique et un adjuvant de la stabilité financière du pays ». Il a mis en avant, en outre, l' »importance de prendre conscience de l’évolution du rôle et des missions de la DGTCOF, dans le contexte de la mise en œuvre de la Loi organique relative aux lois de finances (LOLF) et de la réforme budgétaire et comptable à tous les niveaux ». Cette compréhension, a-t-il ajouté, « doit servir de guide et d’accompagnement dans toutes les actions entreprises par la DGTCOF ».

Faïd a exprimé « son attachement à la mise à niveau comptable selon la loi 23-07 et l’implémentation de la comptabilité en droits constatés, la modernisation du système des paiements en intégrant le Trésor public, la gestion active de la trésorerie et de la dette publique, ainsi que l’accélération de toutes les actions de la réforme financière ».

Concernant la modernisation et la digitalisation des services, il a, particulièrement, souligné l' »importance d’accélérer le processus de la digitalisation des services bancaires » et a insisté sur « la nécessité d’alléger les procédures administratives et d’améliorer l’accueil des citoyens ».

Il, aussi, a appelé les acteurs concernés à « assurer un suivi régulier de la mise en oeuvre de ce dossier afin de stimuler l’efficacité opérationnelle et de faciliter l’interaction avec le public », estimant que « la mise en place d’un mécanisme de suivi renforcera l’engagement envers ces objectifs stratégiques et assurera une évolution continue vers des services financiers plus accessibles et efficaces ».

Faid a, également, formulé des orientations claires lors de cette rencontre, encourageant vivement les responsables régionaux du trésor à intensifier les visites de travail sur le terrain en soulignant leur rôle central dans la mise en œuvre des réformes engagées, est-il indiqué dans le communiqué.

Ces visites sur le terrain permettront non seulement « une meilleure appréhension des besoins spécifiques de chaque région, mais renforceront également la coordination entre les échelons central et régional », a-t-il estimé.

L’accent mis sur la présence « active » sur le terrain traduit, selon la même source, « la volonté du ministère de promouvoir une approche pratique et adaptée aux particularités de chaque région pour garantir le succès des initiatives mises en œuvre ».

Pour sa part, le directeur général de la DGTCOF a présenté en détail, lors de cette réunion, le programme de travail pour l’année 2024, en soulignant l' »alignement de ce plan sur les axes stratégiques définis, mettant en lumière une feuille de route précise pour la mise en œuvre de chaque action et ces échéances, démontrant, ainsi, l’engagement concret de la direction dans l’atteinte des jalons programmés, et ce dans une optique de transparence et d’une gestion rigoureuse des projets, contribuant ainsi à la concrétisation des initiatives entreprises », explique le communiqué.

Selon la même source, cette série de réunions constitue une étape « significative » vers l’établissement de nouvelles traditions de collaboration et de concertation, favorisant le débat et clarifiant les responsabilités à tous les niveaux.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email