-- -- -- / -- -- --
Algérie-Chine

L’ambassadeur de Chine: “Travailler ensemble pour créer un futur partagé”

L’ambassadeur de Chine: “Travailler ensemble pour créer un futur partagé”
Durant la pandémie Alger et Pékin sont devenues plus solidaires

Aujourd’hui, le monde entier est confronté à des changements majeurs inédits depuis un siècle, représentés par l’expansion exponentielle du COVID-19, la récession sévère de l’économie mondiale et de forts ébranlements dans l’ordre international. Tous les pays sont obligés de répondre à une série de questions qui sont posées par cette époque : comment faire pour éradiquer la pandémie, pour redresser l’économie et pour orienter le développement post-pandémie ?

Face à ces questions, la Chine a donné ses réponses claires par un plénum d’importance majeure qui focalise l’attention de la communauté internationale.
En effet, la cinquième session plénière du 19e Comité central du Parti communiste chinois (PCC), qui s’est tenue à Beijing du 26 au 29 octobre 2020, a examiné et adopté les Propositions du Comité central du PCC sur la formulation du 14e Plan quinquennal (2021-2025) pour le développement économique et social national et des Objectifs à long terme à l’horizon 2035, fixant ainsi les lignes directrices, les objectifs principaux, les priorités majeures et les mesures importantes pour le développement global de la Chine dans les 5 ans et les 15 ans suivants.

La session a proposé des objectifs majeurs de développement social et économique pour la période du 14ème Plan quinquennal dans les six domaines suivants: la Chine s’efforcera de faire de nouvelles avancées dans le développement économique, de prendre de nouvelles mesures en matière de réforme et d’ouverture sur l’extérieur, d’améliorer la conscience civique des citoyens, de réaliser de nouveaux progrès dans la construction d’une civilisation écologique, d’améliorer le bien-être de la population, ainsi que d’élever le niveau de la gouvernance sociale.

La session a également présenté une série d’objectifs à long terme pour la Chine afin de parvenir fondamentalement à la modernisation socialiste à l’horizon 2035, selon lesquels la Chine réalisera essentiellement une industrialisation, une informatisation, une urbanisation, une modernisation agricole de nouveau type et établira un système économique moderne. Cette session revêt une signification globale et historique.

Cette année marque la fin du 13e Plan quinquennal de la Chine. Pendant les cinq ans passés, la Chine a réalisé des progrès décisifs dans l’édification intégrale de la société de moyenne aisance.

D’abord, la Chine a obtenu des résultats stratégiques majeurs dans sa lutte contre la pandémie de COVID-19 et a pratiquement vaincu la pandémie, apportant ainsi de grandes confiances et de précieuses expériences à la communauté internationale. Et puis pour le développement socio-économique, la Chine deviendrait la seule grande économie du monde à connaître une croissance positive cette année et son PIB annuel devrait dépasser cent billions de yuans (15000 milliards de dollars américains environ). Et pour la lutte contre la pauvreté, la Chine a aussi obtenu des résultats sensibles: 55,75 millions de ruraux pauvres se sont dégagés de la pauvreté et tous les comtés pauvres ont «ôté leur chapeau».

« Aidez le monde quand vous êtes capables »
La victoire finale de la construction intégrale d’une société de moyenne aisance est à l’ultime proximité.

Comme le dit un vieil adage chinois, aidez-vous quand vous êtes en difficulté, et aidez le monde quand vous êtes capable. Face à l’expansion exponentielle de la pandémie, la Chine a fait tout son possible pour promouvoir le multilatéralisme et la coopération internationale dans la lutte contre le COVID-19, contribuant ainsi grandement à la lutte du monde contre cette pandémie.
Tout récemment, le Président Chinois XI Jinping a successivement participé aux 12e Sommet du groupe BRICS, 27e Sommet de l’APEC et 15e Sommet des dirigeants du G20, durant lesquels il a résumé l’expérience chinoise, lancé des initiatives chinoises et donné les réponses chinoises aux questions de notre époque.

Premièrement, il faut renforcer la coopération dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 en vue de bâtir une communauté de santé pour tous. Nous devons soutenir l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour qu’elle joue un rôle de leader clé, augmenter les efforts conjugués dans la prévention et le contrôle de la pandémie et se soutenir mutuellement dans la lutte contre la pandémie.

La Chine propose de mettre en place un mécanisme international de reconnaissance mutuelle des certificats de santé sous forme de code QR afin de faciliter le flux ordonné des personnes et entend partager ses vaccins avec les autres pays dans le cadre de la Facilité COVAX.

Deuxièmement, il faut approfondir la coopération pragmatique en vue de construire une communauté de développement économique pour tous. Nous devons soutenir le système commercial multilatéral centré sur l’Organisation mondiale du Commerce (OMC), promouvoir un développement ouvert, innovant, inclusif, écologique et numérique, et orienter la mondialisation vers plus d’ouverture, d’inclusion, de bénéfices pour tous, d’équilibre et de gagnant-gagnant. La Chine a activement mis en œuvre l’initiative sur la suspension du service de la dette pour un montant dépassant 1,3 milliard de dollars américains et a aidé les pays en développement à surmonter les difficultés causées par la pandémie.

Troisièmement, il faut améliorer la gouvernance mondiale pour mettre en place une communauté de destin pour tous. Nous devons fortifier le système international centré sur les Nations Unies et préserver l’ordre international sur la base du droit international. Il est important de s’en tenir au principe dit “amples consultations, contribution de tous et bénéfices partagés” et de préconiser le règlement des affaires mondiales au moyen de consultation par tous les pays, la construction conjointe du système de gouvernance mondiale et l’opposition à l’égard de l’unilatéralisme et du protectionnisme.

Face aux questions de notre époque, la solidarité et la coopération entre la Chine et l’Algérie sont exemplaires.

Tout d’abord, la Chine et l’Algérie sont coude à coude dans la lutte contre la pandémie. L’Algérie a été parmi les premiers pays à fournir à la Chine des aides médicales urgentes. Et la Chine a également aidé l’Algérie en lui offrant de nombreuses aides médicales, en lui envoyant une équipe d’experts médicaux anti-COVID-19 pour partager ses expériences et en maintenant des contacts étroits en matière de coopération sur les vaccins. Les deux pays ont montré un bel exemple à la communauté internationale en ce qui concerne la lutte conjointe contre la pandémie.

Ensuite, la Chine et l’Algérie mènent une coopération pragmatique pour triompher des difficultés. Face aux rudes défis causés par la pandémie, la Chine soutient activement les efforts de l’Algérie visant à réaliser son développement et les entreprises chinoises et leurs employés chinois restent toujours en Algérie pour faire avancer les projets de coopération pragmatique. Le volume du commerce bilatéral des 3 trimestres écoulés de cette année a atteint 4,7 milliards de dollars américains malgré la récession de l’économie mondiale.

Enfin, la Chine et l’Algérie intensifie leur coordination sur le plan de la mise en oeuvre de stratégie de développement. Les hommes d’Etat des deux pays ont tracé, durant la pandémie, un plan de développement des relations bilatérales.

Le Président algérien Abdelmadjid TEBBOUNE a pris part au Sommet extraordinaire Chine-Afrique sur la solidarité contre la COVID-19 présidé par le Président chinois XI Jinping et a rencontré le Directeur YANG Jiechi, Chef du Bureau de la Commission des affaires diplomatiques du Comité central du Parti communiste chinois. Les deux pays ont convenu d’amplifier leur coopération et d’exploiter les potentialités dans le domaine de leur coopération pragmatique pour faire hisser le partenariat stratégique global sino-algérien.

Il faut avoir une vue large et longue sur les choses du monde.
L’histoire du développement de la société humaine est une histoire où les êtres humains vainquent sans cesse les défis et difficultés de tous genres. La construction d’une communauté de santé pour tous, d’une communauté de développement économique pour tous et d’une communauté d’avenir partagé pour tous, en partant de l’esprit de la solidarité et de la coopération, permettra à l’humanité de faire face aux risques et aux défis occasionnés par l’évolution en cours de l’échiquier international unique en l’espace de cent ans.
Dans la situation internationale complexe, la Chine, en tant que frère authentique, bonne partenaire et grande amie de l’Algérie, est disposée à affermir la coordination et à approfondir la coopération avec l’Algérie. Je suis fermement convaincu que les relations sino-algériennes auront une très belle perspective grâce aux efforts conjugués de nos deux pays.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email