-- -- -- / -- -- --
Nationale

Traitement à la chloroquine: Pas de complications chez les patients

Traitement à la chloroquine: Pas de complications chez les patients

Le protocole thérapeutique adopté par l’Algérie pour traiter les malades atteints du coronavirus a prouvé son efficacité non seulement avec l’amélioration de l’état de santé des patients, en parallèle de l’absence de complications chez les patients traités à la chloroquine. Au dernier bilan du ministère de la Santé, 1 712 malades sont traités avec le protocole à base chloroquine.

Alors que la chloroquine est devenue le traitement de la discorde dans plusieurs pays, principalement en France, les autorités sanitaires algériennes ont adopté ce traitement en concertation avec les scientifiques et experts. Adopté le 23 mars, le protocole thérapeutique est validé pour un premier temps contre les cas modérés et sévères de contamination au Covid-19, pour être élargi quelques jours plus tard aux formes bénignes, afin d’éviter l’aggravation de l’état de santé des patients présentant des signes.

C’est d’ailleurs la recommandation des spécialistes à l’instar du professeur français Dédier Raoult qui plaide pour son utilisation dès l’apparition des premiers symptômes.

Quelques jours après l’adoption de ce protocole thérapeutique, le ministre de Santé, Abderrahmane Benbouzid a affirmé que « les premiers résultats des cas soumis au protocole à base de Chloroquine étaient satisfaisants », signalant que les données sanitaires et les études menées par les experts sur l’utilisation du protocole à base de Chloroquine en association avec des antibiotiques, font état d’indicateurs satisfaisants.

Au moment où des médecins et scientifiques, notamment en France ont exprimé leur méfiances quant à la « délivrance massive » de la chloroquine compte tenu des effets secondaires, des spécialistes algériens ont affirmé que les patients atteints de coronavirus et soumis au protocole à base de Chloroquine n’ont pas présenté de complications.

C’est ce qu’a indiqué le professeur Réda Mahiaoui, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus. « Le traitement à la Chloroquine préconisé avec le Zithromax par le ministère de la Santé depuis le 23 mars dernier a prouvé son efficacité et a permis l’amélioration de l’état de santé des patients, selon les premières constatations », a déclaré Mahiaoui, avant-hier, en marge de l’annonce du bilan quotidien de la pandémie du Coronavirus en Algérie.

De son côté, Nassima Achour, chef de service des maladies infectieuses d’El Kettar a fait état du rétablissement total de 17 cas sur 42 traités à la Chloroquine. Mohamed Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, a de son côté évoqué « des cas de guérison parmi les malades traités à la Chloroquine ». Mais il est trop tôt d’avancer un chiffre global, selon les affirmations de ce médecin qui estime que « chaque cas nécessite au moins 10 jours de traitement ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email