Tragédie de la plage des Sablettes : Sept personnes en garde à vue – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Tragédie de la plage des Sablettes : Sept personnes en garde à vue

Tragédie de la plage des Sablettes : Sept personnes en garde à vue

Sept personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur la noyade de cinq enfants, survenue le 11 mai à la plage des Sablettes, à Alger. C’est ce qu’a indiqué, ce lundi, un communiqué du parquet d’Alger.

Juste après le drame, le procureur de la République près le tribunal d’Hussein Dey a ordonné l’ouverture immédiate d’une enquête approfondie.

Cette enquête a pour but de faire la lumière sur les conditions d’organisation de deux excursions, en particulier en ce qui concerne le respect de la réglementation et la protection des enfants. Elle vise également à identifier les responsabilités de toutes les parties prenantes impliquées dans cet incident.

Parmi les personnes arrêtées dans le cadre de cette enquête figurent des responsables de la maison des Jeunes de la commune d’Aïn Boucif ainsi que des responsables de l’association El-Mordjane de Médéa.

Pour rappel, les cinq enfants ont perdu la vie lors de deux excursions distinctes, organisées au parc et à la plage des Sablettes. Ce drame a suscité une vive émotion au sein de la société algérienne. De nombreux messages de soutien et de condoléances ont été adressés aux familles des victimes sur les réseaux sociaux. Des appels à un meilleur encadrement des sorties scolaires et à une sensibilisation accrue aux dangers de la baignade en mer ont également été lancés par la Protection civile.

Bravant les vagues déferlantes, les nombreux citoyens présents sur les lieux ont été les premiers à porter secours aux enfants en difficulté. Alertés par le numéro vert à 18h45, les secours ont ensuite pris le relais. La Protection civile, arrivée sur place dans les plus brefs délais, a pris en charge les enfants secourus, leur prodiguant les premiers soins et procédant à leur réanimation. Les victimes ont ensuite été évacuées vers l’hôpital Mustapha-Bacha pour des examens médicaux plus approfondis.

Selon le commandant Nassim Bernaoui, sous-directeur de l’information et des statistiques à la Protection civile, un septième corps a été repêché vers 21 h par une équipe de plongeurs. « Quatre des six enfants secourus n’ont pas pu survivre à leur arrivée à l’hôpital Mustapha-Bacha, tandis que le cinquième était mort sur les lieux du drame », a-t-il déclaré, avant-hier, au Jeune Indépendant.

La baignade sur les plages non surveillées, dans les plans d’eaux et hors saison reste l’une des causes de ces pertes humaines. Le même responsable a tenu à sensibiliser les parents et les accompagnateurs adultes sur l’importance de surveiller les enfants. Il a aussi rappelé les dangers de la mort de la baignade sur les plages non surveillées.

Une commission ministérielle s’est rendue le lendemain à Médéa. Cela a coïncidé avec le début des examens de cinquième à l’école Mohammadi-Mohamed, dans la commune d’Aïn Boucif. Des médecins et des psychologues ont été mobilisés pour accompagner les élèves qui ont perdu leurs camarades. La commission s’est ensuite rendue au domicile des familles des victimes pour présenter les condoléances du ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email