-- -- -- / -- -- --
Nationale

Trafic de véhicules : Des dizaines de clients des concessionnaires victimes de vol

Trafic de véhicules : Des dizaines de clients des concessionnaires victimes de vol

Près de 40 fichiers de base originaux de véhicules de différentes marques appartenant à des clients, dont des camions et des autocars, et qui sont établis chez de nombreux concessionnaires d’Alger, ont été volés, déchirés et remplacés par des documents falsifiés.

23 malfaiteurs présumés, certains travaillant chez des concessionnaires, sont impliqués dans cette affaire qui a vu le transfert de véhicules hors du territoire national, et ce, avec la complicité d’un autre réseau basé, quant à lui, en Europe.

Douze trafiquants présumés ont été interpellés, deux autres sont déjà en détention et neuf complices sont en fuite, tous membres d’un grand réseau international de vol et de trafic de véhicules démantelé avant-hier par la brigade de lutte contre le trafic de véhicules.

Ce démantèlement a permis de récupérer 15 véhicules sur des dizaines recherchés. C’est ce qu’a annoncé hier un communiqué de la Sûreté d’Alger.

Selon le communiqué, l’enquête sur cette grosse affaire de vol et de contrebande de véhicules a été confiée aux éléments de la brigade de lutte contre le trafic de véhicules de la division ouest de la sûreté d’Alger.

Ces derniers, spécialistes dans ce genre d’affaires liées au crime organisé, n’ont pas tardé à démasquer un réseau international de trafic, en activité durant de longs mois à Alger et Mila (Tadjenant), d’où les véhicules volés et leurs documents falsifiés sont transférés vers le port de Jijel pour atteindre l’autre rive de la Méditerranée.

Les vols successifs recensés depuis quelques mois dans les quartiers d’Alger ont poussé les policiers enquêteurs à durcir le ton sur le terrain, en mobilisant plus de troupes mobiles dites « intelligentes « équipées d’un système LAPI (lecture automatique des plaques d’immatriculation), ce qui a fortement contribué à la traque des trafiquants.

L’enquête a permis de localiser les membres du réseau, de les identifier et d’en arrêter quelques-uns, mais surtout de mettre la lumière sur l’activité d’un grand réseau international de vol et de trafic de véhicules.

Le réseau est constitué de plusieurs membres établis dans différentes wilayas du pays, Alger et Mila surtout. Ces derniers, dont certains sont des complices ayant profité de leur poste de travail, notamment chez certains concessionnaires d’automobiles, ont planifié plusieurs vols de véhicules à partir des fichiers de base des clients.

En tout, les trafiquants au nombre de 23 (un nombre provisoire) ont détourné près de 40 fichiers de base originaux de véhicules appartenant à des clients.

Leur objectif était de falsifier le maximum de fichiers de base des clients afin d’envoyer un nombre important de véhicules hors du territoire national.

Les trafiquants visaient toujours les fichiers de base des clients dont l’enregistrement initial de leurs véhicules venait d’être accompli par les concessionnaires d’automobiles.
Une fois le véhicule ciblé ainsi que son propriétaire, certains complices du réseau volaient les fichiers de base et portaient un autre nom sous celui d’une autre personne.

Les fichiers originaux seront alors déchirés ou brûlés pour ne laisser aucune trace et, enfin, les véhicules cambriolés seront transférés dans un grand hangar à Tadjenant, dans la wilaya de Mila. Il ne restait plus alors qu’à envoyer les véhicules vers l’Europe à partir du port de Jijel.

Lors des perquisitions des domiciles des présumés malfaiteurs à Alger, ainsi qu’un grand dépôt à Mila où une extension d’expertise a été exécutée par les policiers, les enquêteurs ont découvert 32 fichiers de base falsifiés, tandis que 71 personnes, entre victimes, suspects et accusés ont été dénombrées dans cette affaire.

Selon le chargé de communication de la Sûreté d’Alger, parmi ces 71 personnes, 18 sont des victimes, 14 ont été entendues au profit de l’enquête, 16 sont soupçonnées de participation dans cette affaire, alors que 23 autres se sont avérées des membres du réseau international de trafic, où 12 d’entre eux ont été arrêtés, deux autres sont déjà incarcérés et neuf sont actuellement en fuite.

Ils sont accusés de plusieurs chefs d’inculpation, notamment de création d’un réseau criminel spécialisé dans le vol et le trafic de véhicules, de falsification des spécifications techniques des véhicules, de contrefaçon et de falsification dans les fichiers de base pour l’immatriculation des véhicules, de contrebande internationale de véhicules et d’infractions à la législation douanière.

Les douze trafiquants présumés ont été présentés hier au procureur de la République près la cour d’Alger, six ont été placés en détention provisoire et six autres sous contrôle judiciaire, conclut la Sûreté d’Alger.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email