Trafic de substances psychiatriques : Démantèlement de deux réseaux à Béjaïa – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Trafic de substances psychiatriques : Démantèlement de deux réseaux à Béjaïa

Trafic de substances psychiatriques : Démantèlement de deux réseaux à Béjaïa

Deux réseaux spécialisés dans le trafic de psychotropes composés de huit individus âgés entre 32 et 44 ans ont été démantelé par les éléments de la brigade de recherche et d’intervention ces derniers jours à Béjaïa. Le premier gang est composé de cinq individus à sa tête un repris de justice.

Les enquêteurs ont saisi « 2368 comprimés de psychotropes, de types Prégabaline 300 mg de cannabis préparé en quantité de 7,7 g chacune, 26 millions de centimes, des téléphones mobiles et une moto», a indiqué la cellule de communication de la sûreté de wilaya dans un communiqué de presse.

Selon la même source, «le deuxième gang qui est composé de trois individus, a été démantelé par les éléments de la BRI à Ihaddaden et en possession de ses 1800 comprimés de substances psychiatriques». Les services de sécurité ont, également, saisi la moto de l’un des individus utilisée dans le transport des psychotropes.

Les mis en cause ont été présentés devant le parquet et mis en examen pour «possession et commercialisation de drogue dont des psychotropes». Ils ont, ensuite, été présentés devant le juge près tribunal de Béjaïa et ont été écroués.

Par ailleurs, les éléments de la brigade criminelle de la police judiciaire de la sûreté de wilaya ont arrêté,ce samedi, deux individus âgés de 20 et 25 ans en possession de deux plaquettes de Prégabaline de 30 comprimés. Selon la cellule de communication de la sûreté de wilaya, «les deux suspects ont été repérés au quartier de Sidi-Ali Labher alors qu’ils tentaient de fuir dès l’arrivée de la police, laissant derrière eux leur moto ».

Après une course poursuite, la police a réussi à les rattraper à la plage de Sidi-Ali Labher et découvrir aussi les plaquettes de psychotropes dont ces derniers ont tenté de s’en débarrasser en les jetant au milieu des buissons.

Les mis en cause ont été transférés à la 8e sûreté urbaine et une enquête a été ouverte pour possession de drogue avec intention de les revendre et refus d’obtempérer. Ils ont été présentés devant le parquet et convoqués, ensuite, à une comparution immédiate et ont été condamnés à six mois de prison ferme et une amende de 50 000 DA. 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email