-- -- -- / -- -- --
Nationale

Trafic de carburant en hausse aux frontières

Trafic de carburant en hausse aux frontières

En l’espace de deux jours seulement, les Gardes-frontières (GGF) ont intercepté des dizaines de véhicules bourrés de carburant où plus de 30 000 litres ont été saisis, cela sans compter ceux qui arrivent à franchir l’étau sécuritaire mis en place au niveau des frontières. Des véhicules utilitaires appartenant aux contrebandiers ont été saisis par les GGF de Tlemcen, Tébessa, El-Oued et El-Tarf.

A Bab El-Assa (Tlemcen), l’eldorado de trafic de carburant, les GGF étaient en patrouille le 8 septembre dernier le long du tracé frontalier algéro-marocain lorsque, soudain, une caravane d’ânes en partance vers le Maroc a été aperçue par les gendarmes. En s’approchant du convoi, les contrebandiers ont vite pris la fuite vers le territoire marocain, laissant les ânes derrière eux. Ainsi, les GGF ont récupéré sur les bêtes 3 990 litres de carburant abandonnés par des contrebandiers. La traque contre les contrebandiers s’est étendue au niveau des frontières, notamment à Bab El-Assa, capitale de la contrebande de carburant et de la drogue.

Toujours dans ce lieu à haut risque, les GGF qui assuraient une patrouille à proximité de la bande frontalière, ont également intercepté cinq véhicules de différentes marques et dépourvus de plaques d’immatriculation et de numéros de châssis. Cette opération a donné lieu à la saisie de 7 235 litres de carburant. En effet, les contrebandiers semblaient avoir bien organisé leur plan, car ils ont utilisé, cette fois-ci, plusieurs véhicules qu’ils ont bourrés de jerricans de carburant pour les acheminer vers le Maroc.

Toutefois, la vigilance des GGF a, une nouvelle fois, fait avorter leur plan diabolique. Toujours à Tlemcen mais cette fois à côté de Sidi Djilali, les Gardes-frontières de Hadj Miloud ont intercepté un autre convoi de contrebandiers qui tentaient, comme de coutume, d’introduire des milliers de litres de carburant sur le territoire marocain.

L’opération a eu lieu le 8 septembre dernier, indique la Cellule de communication de la Gendarmerie nationale dans un communiqué. Selon le document des gendarmes, les GGF de Hadj Miloud Sidi-Djilali (Tlemcen) ont intercepté, à proximité de la bande frontalière, trois véhicules dépourvus de plaques d’immatriculation qui transportaient 256 jerricans contenant 9 450 litres de carburant, abandonnés par des contrebandiers.

A la frontière est, cette fois, où la traque aux contrebandiers bat son plein également, ce sont près de 7 000 litres de carburant, dissimulés dans un camion et un véhicule, qui ont été saisis par les GGF de Tébessa. En effet, les GGFde Souk Ahras et de Ouenza (Tébessa) et les gendarmes de la Section de sécurité et d’intervention (SSI) ont récupéré, lors de patrouilles à proximité de la bande frontalière, 3 500 litres de carburant abandonnés par des contrebandiers.

Par ailleurs, les GGF de Tébessa, d’El-Tarf et les gendarmes de la Section de sécurité et d’intervention du groupement territorial de Souk-Ahras ont récupéré, également, lors d’une patrouille à proximité de la bande frontalière, un camion chargé de 2 720 kilos de citron, 720 litres de carburant et 5,7 kg de corail, abandonnés par des contrebandiers. La région de Tébessa semble prise par les réseaux de la contrebande du fait de la montée très inquiétante et très significative de ce fléau. La preuve, les GGF d’Aïn Zerga et El-Meridj et les gendarmes de la brigade de Safsaf El-Ouesra (Tébessa) ont récupéré, lors de patrouilles à proximité de la bande frontalière, un véhicule de marque utilitaire, toujours dépourvu de plaques d’immatriculation et de numéro de châssis, à bord duquel étaient chargés 75 ovins, 106 jerricans et 2 000 litres de carburant.

Pour leur part, les GGF d’ Aïn Zerga et El-Kouif (Tébessa) ont récupéré, avant-hier, lors de patrouilles, 49 jerricans et 1 070 litres de carburant abandonnés par des contrebandiers. Aux frontières sud, les GGF d’El-Oued ont récupéré, lors d’une patrouille, un véhicule utilitaire contenant 800 litres de carburant, abandonné par des contrebandiers. D’autre part, agissant sur renseignements, les gendarmes de la brigade de Taleb-Larbi (El-Oued) ont récupéré, à proximité de la bande frontalière, 620 litres de carburant abandonnés par des contrebandiers. Enfin, les gendarmes de la brigade d’In Guezzam (Tamanrasset) ont saisi un véhicule utilitaire, un téléphone portable et 1 080 litres de carburant, qu’ils ont récupérés lors d’une patrouille à proximité de la bande frontalière.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email