Tourisme : Appel à un développement dans tous les segments  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Tourisme : Appel à un développement dans tous les segments 

Tourisme : Appel à un développement dans tous les segments 

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mokhtar Didouche, a déclaré jeudi dernier, à l’issue de sa visite à Tizi Ouzou, que « sa richesse naturelle et son patrimoine matériel et immatériel inestimable fait de l’Algérie un pays à vocation touristique indéniable.

Et pour ce faire, on se doit de développer tous les segments du tourisme tant balnéaire, montagneux que thermal mais aussi le tourisme religieux auquel nous devons accorder une attention particulière avec tous les sites ancestraux comme il en existe beaucoup en Kabylie ». 

L’objectif premier de Mokhtar Didouche, dans le cadre de cette visite de travail et d’inspection, est de pouvoir évaluer le taux d’avancement des travaux de réhabilitation et de modernisation des stations climatiques de Tala Guilef (Boghni) et Tamgout (Yakouren) ainsi que des hôtels urbain Lalla-Khedidja et Amraoua ; établissements sis au chef-lieu de wilaya. 

Le ministre, très au courant de l’importance vitale de la numérisation, d’où son insistance sur la gestion de l’ensemble des segments touristiques par ce procédé technologique, a annoncé que « la numérisation de la gestion des structures touristiques sera lancée incessamment et entrera en vigueur dans les meilleurs délais ». 

Concernant la préparation de la prochaine saison estivale, le ministre a indiqué que « son département travaille sur des axes qui concernent l’ensemble des wilayas, pas uniquement les wilayas côtières ». « Ces axes, a-t-il expliqué, portent, entre autres, sur le renforcement des structures d’accueil et la réunion de toutes les conditions nécessaires afin que tous les citoyens trouvent le repos, la sécurité et les animations voulues pour passer des vacances dans un climat de sérénité ». 

Concernant les faits relatifs à son inspection directe des établissements ciblés, le ministre, qui était accompagné du wali, Djillali Doumi, et du président de l’APW, Mohamed Klalèche, a fait sa première escale à la station climatique de Tala Guilef, laquelle est composée de l’hôtel El-Arz (200 lits), de l’hôtel Village (258 lits), d’un centre animé (105 lits) et d’un restaurant en altitude.

Selon les explications fournies à Mokhtar Didouche, il est prévu la réception progressive des différentes structures à partir de cet été, en commençant par l’hôtel El-Arz, selon l’engagement de l’entreprise réalisatrice. Concernant le Tamgout (79 chambres), deuxième étape, et les hôtels de Lalla-Khedidja (80 lits) et Amraoua (130 chambres) de Tizi Ouzou, dernière étape, le ministre a donné des instructions pour le respect des engagements de livraison et a appelé à procéder au renforcement des moyens humains intervenants sur les chantiers pour être dans les délais. 

Il faut cependant reconnaître que concernant le taux d’avancement des travaux, ni le ministre ni aucun des responsables l’accompagnant n’ont cru un seul instant aux délais annoncés quant à la livraison des projets. Le cas du chantier de l’hôtel Amraoua en est le parfait exemple. En effet, avec un taux d’avancement de 35 % pour le bâti, 25 % pour les aménagements et dépendances extérieures et d’à peine 5 % pour la salle polyvalente, dont le sol de l’assiette de terrain est très affecté et rendu instable par le déversement des eaux usées des coopératives immobilières construites au-dessus du site, il est quasiment impossible de voir la structure livrée le 27 décembre 2023, comme annoncé au ministre. 

Il convient de rappeler que le ministre a insisté sur le respect des délais de livraison puisque l’hôtel Amraoua sera, selon ses dires, « intégré dans les festivités de la CAN 2025 ». Notons enfin que Mokhtar Didouche, qui a visité une exposition sur l’artisanat local et assisté à une opération d’estampillage d’un tapis, à la maison de l’Artisanat du Boulevard Stiti, a souligné, à cette occasion, « l’importance de cette opération et le principe de la labellisation pour la préservation du patrimoine algérien de la contrefaçon ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email