Total lance la 3e édition du « Challenge startupper de l’année» – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Energies

Total lance la 3e édition du « Challenge startupper de l’année»

Total lance la 3e édition du « Challenge startupper de l’année»

Pour la troisième fois, Total Energies Lubrifiants Algérie lance le Challenge startupper de l’année. Les jeunes entrepreneurs ou porteurs d’une idée ou projet innovant sont invités à participer à ce challenge pour bénéficier du soutien de Total Energies. A la clé, une dotation financière de cinq millions de dinars et un accompagnement personnalisé.

Après deux éditions (2016 et 2019 auxquelles se sont inscrits 200 candidats), Total Energies organise la troisième édition du Challenge startupper de l’année. L’ouverture des candidatures à cette compétition, qui touche 32 pays africains, est prévue ce jeudi, et ce jusqu’au 23 décembre sur : startupper.totalenergies.com

L’objectif principal est de soutenir et d’accompagner les jeunes entrepreneurs africains et d’encourager les projets liés au développement durable, comme l’a affirmé Stéphane Talleneau, DG de Total Energies Lubrifiants Algérie lors de la conférence du lancement de cette troisième édition, organisée hier à Alger. «Nous voulons être une compagnie responsable et contribuer au développement économique des pays où nous sommes implantés, et cela dans le cadre du développement durable», a-t-il précisé, signalant l’importance du caractère innovant du projet qui doit répondre à un défi social ou communautaire dans le pays et pour la planète. Parmi les candidats qui auront à présenter et défendre leur projet devant un jury composé de huit membres, dont les deux lauréats des éditions précédentes, trois catégories seront récompensées. Il s’agit du meilleur projet de création d’entreprise, de la meilleure start-up de moins de 3 ans ainsi que de la meilleure entrepreneuse, dont l’objectif est de promouvoir l’entrepreneuriat féminin. Sur le plan continental, il y aura aussi le grand gagnant pour ces trois catégories susmentionnées.

Les lauréats recevront une dotation financière estimée à 5 millions de dinars, la visibilité médiatique mais surtout un accompagnement personnalisé. Pour candidater à ce challenge, des conditions d’éligibilité ont été posées par la compagnie. La compétition s’adresse aux jeunes entrepreneurs âgés de 18 à 35 ans, détenteurs de la nationalité algérienne. Le concours ne s’adresse pas uniquement aux entrepreneurs ou start-up de moins de trois ans, les porteurs d’une idée ou de projets de création d’entreprise peuvent également concourir. Les membres du jury auront à départager les candidats en prenant en considération les critères suivants : objectifs de développement durable définis par l’ONU, le caractère innovant du projet et la faisabilité ou le potentiel de développement.

Les gagnants des précédentes éditions ont fait part de leur expérience. Il s’agit de Samia Khedim pour son projet «RDV Toubib», un service destiné aux praticiens de la santé et leurs patients, et de Ramy Mebrouk pour son projet «Nrecycli», un dispositif communautaire de tri et de collecte de déchets ménagers.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email