Tizi-Ouzou : Une commission parlementaire à pied d'œuvre  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi-Ouzou : Une commission parlementaire à pied d’œuvre 

Tizi-Ouzou : Une commission parlementaire à pied d’œuvre 

Une délégation de parlementaires de l’Assemblée populaire nationale (APN), conduite par Saâdi Mohelbi, a entamé, ce mardi, une visite de travail de deux jours à Tizi-Ouzou pour « s’imprégner de la réalité de l’investissement » à travers la wilaya.

« Nous sommes ici, essentiellement, pour nous imprégner de la réalité de l’investissement sur le terrain à travers la wilaya et la transmettre aux pouvoirs publics pour sa prise en charge » a déclaré le chef de la délégation et président de la commission des affaires économiques, développement de l’industrie et de la planification au sein de l’APN.

Lors de cette visite de deux jours, ces parlementaires s’entretiendront avec des responsables d’entreprises nationales et des investisseurs privés. Leur feuille de route mentionne également leur visite de certaines zones d’activités. 

Pour cette première journée, les parlementaires ont commencé par visiter en premier lieu l’ENIEM de Oued-Aïssi. Et à cette occasion un exposé de la situation de l’entreprise leur a été présenté par son premier responsable. Celui-ci est longuement revenu, et avec une précision certaine sur les difficultés financières de l’entreprise, notamment, ses dettes cumulées auprès d’établissements bancaires et autres fournisseurs et partenaires ; dettes qui s’élèvent à un montant de 8,9 milliards DA. « Cette situation, a-t-il dit, pénalise l’entreprise ». 

« En dépit des différents plans de relance mis en œuvre par les pouvoirs publics, dont le dernier en date en 2022, l’ENIEM subit toujours des difficultés » a-t-il signalé encore avant de relever que malgré toutes les difficultés, « nous avons mis en œuvre un ambitieux programme de restructuration de ses services et de modernisation de ses produits ».

 Après avoir pris note de la situation qui prévaut à l’ENIEM, les parlementaires se sont ensuite rendus à l’unité privée algéro-indienne, Mahindra, de montage de tracteurs agricoles en attente, depuis des lustres, d’une autorisation d’exploitation. 

Après Oued-Aïssi, la délégation s’est rendue tout droit vers l’entreprise nationale Électro-industrie d’Azazga, où elle a pris note de la situation. 

Soulignons que les parlementaires ont visité trois zones d’activités durant cette journée de ce mardi. Deux de ces zones se trouvent à Fréha et la troisième à Azazga. Pour la journée d’aujourd’hui, leur feuille de route mentionne la visite d’autres unités industrielles et d’autres espaces d’activités, lesquels se situent dans la partie sud au chef-lieu de wilaya tels que Draâ El Mizan, Tizi-Ghnif, Aïn et Zaouia et Ouadhias.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email