Tizi Ouzou : Tavaux de réhabilitation de la stèle de Chouhada – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi Ouzou : Tavaux de réhabilitation de la stèle de Chouhada

Longtemps laissée à l’abandon, la stèle de Chouhada du centre-ville de Tizi Ouzou, sise au boulevard Houari-Boumediène, connait enfin un sort heureux.

Après une multitude de correspondances adressées par l’ex-député du RND, Tayeb Mokadem, aux autorités compétentes, dont le ministre des Moudjahidine et des Ayants de droit, sur l’état de délabrement des plus alarmants de la stèle en question, le président de l’APC de Tizi Ouzou a enfin décidé d’ordonner des travaux de restauration et de réhabilitation nécessaires.

C’est dans la matinée de lundi que ces travaux en question ont été entamés. Cette stèle, rappelle-t-on, a été érigée à la mémoire de la quarantaine de lycéens tombés au champ d’honneur durant la guerre d’indépendance de l’Algérie contre la colonisation française.

Par ailleurs, la plupart d’entre eux, après avoir rejoint les rangs de l’ALN-FLN ont trouvé la mort sur le champ de bataille en étant célibataires et n’ont donc pas laissé de descendance. Alors seuls leurs noms inscrits sur des plaques commémoratives témoignent de l’obligation morale qu’ils ont remplie envers la mère patrie.

Notons également que les noms de ces martyrs inscrits sur les plaques, après leur effacement dû aux intempéries et autres effets météorologiques, seront réécrits de sorte qu’ils soient nettement lisibles à l’œil nu. Notons enfin que parallèlement à cette opération de réhabilitation de la stèle de Chouhada, la ville de Tizi Ouzou connaît depuis quelques jours une véritable mue.

Les trottoirs, les rues et avenues, les espaces publics et autres lieux faisant d’ordinaire le décor de la ville connaissent des travaux d’hygiène. Cette opération, selon des échos, semble avoir un lien direct avec la prochaine inauguration visite du président de la République dans la capitale du Djurdjura, prévue selon certaines sources, pour la journée du 23 du mois prochain pour inaugurer le stade 50.000 places de Boukhalfa baptisé au nom de feu Hocine Aït-Ahmed.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email