-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi-Ouzou: Pénuries d’eau potable dans certains quartiers et villages

Tizi-Ouzou: Pénuries d’eau potable dans certains quartiers et villages

En dépit de la capacité de stockage du barrage de Taksebt, qui est de 180 millions de M3 et son taux de remplissage estimé à 59 – 60 %, ainsi que l’acheminement d’eau en quantité suffisante à partir de ce barrage vers les châteaux d’eau, les robinets de beaucoup de foyers du chef-lieu de wilaya de Tizi-Ouzou sont depuis plusieurs jours à sec.

L’origine de ces pénuries, les nombreuses fuites d’eau dans les conduites d’AEP. Les foyers qui souffrent le plus d’absence d’eau dans les robinets sont surtout ceux des quartiers d’Anar-Amellal et la Nouvelle-Ville, notamment les habitations se trouvant au quatrième et cinquième étage des immeubles.

Par ces nombreuses fuites, le débit restant dans les conduites est si faible que même avec la force de pompage, l’eau n’arrive pas dans tous les foyers. Les services de l’ADE ne sont aucunement responsables de cette pénurie d’eau potable. Selon l’explication fournie par le service de communication de l’ADE, cette situation fâcheuse revient à chaque début de saison estivale, et ce pour la simple raison que sous l’effet de la chaleur, les conduites d’AEP subissent l’effet de décontraction, d’où leur éclatement à plusieurs endroits. « En revanche, en hiver, souligne le même responsable, ces mêmes conduites connaissent l’effet de contraction ».

« Toujours est-il cependant, poursuit notre interlocuteur, nos équipes sont mobilisées sur le terrain 24 heures sur 24 pour procéder aux réparations des conduites souffrant de défectuosité ».

Ce responsable indiquera également que depuis quelques jours seulement, les équipes de maintenance de l’ADE ont réparé déjà plus d’une quinzaine de fuites d’eau. Cependant, pour certains citoyens, la solution idoine serait de refaire tout le réseau d’AEP alimentant la ville des Genêts, avec la pose de nouvelles conduites dont les composants sont résistants à l’effet de la chaleur et du froid. Il est à noter que ce ne sont pas seulement les habitants de la ville des Genêts qui se plaignent en ce moment de la pénurie d’eau potable.

De nombreuses localités de la wilaya en souffrent effectivement. Les habitants du village d’Agouni-Ouzarez, dans la commune de Ouaguenoun étaient hier, dans la matinée, sur le point d’engager une grande manifestation pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur leur situation peu envieuse en matière d’eau. Il a fallu l’intervention du chef de daïra de Ouaguenoun pour les convaincre d’annuler leur action de protestation en leur promettant la prise en charge de leur doléance.

Il faut relever que ces citoyens d’Agouni-Ouzarez ont demandé, il y a un mois de cela, aux services concernés, l’autorisation de faire le picage de la conduite principale d’AEP, passant à proximité de leur village et dont le débit est important pour alimenter leurs foyers en ce liquide précieux, mais leur doléance est restée sans suite. De leur côté, les habitants du village Abizar, dans la commune de Timizart, ont saisi à maintes reprises les pouvoirs publics pour régler leur problème d’eau. En somme, la ressource hydrique existe en quantité suffisante au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou. Il reste cependant aux autorités à arrêter les meilleurs voies et moyens quant à son exploitation à bon escient.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email