-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi Ouzou : Manifestation des travailleurs de l’électricité et du gaz

Tizi Ouzou : Manifestation des travailleurs de l’électricité et du gaz

Les travailleurs de l’électricité et du gaz se reconnaissant à travers le Syndicat national autonome des travailleurs de l’électricité et du gaz (SNATEG) sont en colère contre leur direction qui « refuse la reconnaissance de leur syndicat ». Ces salariés, qui ne comptent pas se laisser faire, ont organisé hier dans la cour du siège de la SONELGAZ de Tizi Ouzou un rassemblement pour exiger la reconnaissance de leur syndicat.

La manifestation, de nature nationale et qui a regroupé des centaines de travailleurs, a attiré l’attention des curieux quand les concernés (les manifestants) ont appris l’interpellation la veille de leurs hauts responsables syndicaux par la police.

Cette interpellation, avons-nous appris auprès des organisateurs de la manifestation, a eu lieu à minuit à l’hôtel Hamdad, au centre-ville. Elle a concerné le président du SNATEG, Mellal Raouf, le secrétaire général, Abdelkader Kouafi, le trésorier, Mohamed Mekki, et le conseiller, Chawki Fertas. Ces quatre hauts responsables syndicaux seront quand même relâchés aux environs de onze heures.

C’est aussi à ce moment que la tension a baissé. Notons qu’aucun incident n’a été relevé même durant la présence de ces hauts responsables syndicaux dans les locaux de la police. Ces travailleurs de l’électricité et du gaz sont montés au créneau, selon les organisateurs, suite au mutisme de la tutelle quant à leurs nombreuses revendications, principalement la reconnaissance de leur syndicat. « Nous voulons la liberté d’exercice syndical et le libre choix dans nos représentants syndicaux ! », ont martelé à maintes reprises les manifestants.

A la question de savoir si d’autres actions de revendication sont à envisager dans l’avenir pour espérer obtenir « gain de cause », les organisateurs ont répondu à l’unanimité que leur mobilisation sera maintenue et même « renforcée jusqu’à la victoire ». « Ni les intimidations ni leur fuite en avant ne nous arrêteront », ont indiqué encore les manifestants. « A notre vue, il s’éclipsa », ont déclaré les organisateurs de la manifestation.

Notons aussi que ce rassemblement a eu lieu au même moment où se déroulait la manifestation autour de la Journée de l’arbre.
Celle-ci se tenait à la place de l’ex-mairie alors que les manifestants de la Direction de la distribution de l’électricité et du gaz se trouvaient juste à côté. Seule la rue séparait les deux espaces.

Les autorités locales, à leur tête Mohamed Bouderbali, ont été dérangées par les slogans scandés à tue-tête par les manifestants. Il va sans dire que le public et autres curieux ont été attirés par les travailleurs en colère et non par les tableaux d’affichage sur la faune et la flore de la wilaya de Tizi Ouzou. Nonobstant cela, aucun débordement n’a eu lieu.

Quant aux travailleurs, même si leur colère et leur frustration sont réelles, leur manifestation a été des plus pacifiques. D’ailleurs, les éléments des services de sécurité, mobilisés pourtant en grand nombre, n’ont aucunement été inquiétés par la situation.

En effet, le rassemblement a eu lieu dans la cour même de l’Entreprise de distribution de l’électricité et du gaz. Pas un seul manifestant n’a dépassé la limite du portail. D’ailleurs, même la circulation piétonnière et automobile n’a pas été perturbée.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email