-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi-Ouzou : Livraison de 1000 logements LPL au 1er trimestre 2020

Tizi-Ouzou : Livraison de 1000 logements LPL au 1er trimestre 2020

Mille logements de la formule LPL (logement public locatif) seront livrés d’ici le premier trimestre 2020 à Draâ Ben Khedda.

En tout cas, c’est la promesse faite, ce lundi, au wali de Tizi-Ouzou, en visite de travail dans cette commune, consacrée exclusivement au logement, par le maître d’œuvre, COSIDER. De ces 1 000 logements, un quota de quarante unités sera réservé aux médecins spécialistes exerçant notamment au CAC (centre anti-cancer) local. Ces quarante unités sont considérées comme des logements de fonction. Il restera 960 logements à distribuer aux citoyens ouvrant droit à cette formule LPL. A noter que le choix des futurs bénéficiaires s’annonce difficile puisque selon le chef de daïra de Draâ Ben Khedda, ses services ont déjà enregistré un peu plus de 7 000 demandes dans le cadre de cette formule. Et d’après les prévisions déjà établies, l’attribution de ces 960 logements aura lieu au cours du mois de mars prochain. Dans ce sens, Mahmoud Djemaâ a instruit le chef de daïra de veiller à l’affichage de la liste provisoire des bénéficiaires au moment voulu ; liste provisoire, puisque sera donnée l’occasion aux demandeurs qui se sentiraient lésés de faire des recours dans les délais impartis par la loi et, par conséquent, réviser la liste en cas de nécessité. Signalons cependant que le site où sont implantés ces mille logements nécessite encore des travaux de viabilisation. Même des correctifs pour certains ouvrages sont nécessaires et reconnus comme « urgents ». C’est le cas de la conduite principale d’AEP qui passe juste à côté des bâtiments, mise à nu sur une distance d’au moins 5 mètres. Cette partie de la conduite d’AEP, en sus d’être entièrement à découvert, est également anormalement inclinée. Le chef de daïra a considéré que les travaux de restauration de cette conduite principale d’AEP relèvent de l’urgence absolue. D’ailleurs son avis est partagé par le wali. Aussi, il a instruit la partie concernée d’agir vite dans ce sens. Mais qui est la partie concernée ? Est-ce le maître de l’ouvrage, l’OPGI en l’occurrence, où COSIDER en sa qualité de maître de l’œuvre ? L’opacité a régné sur les prérogatives exactes de l’un et l’autre. Le poste de détente, c’est-à-dire le centre d’alimentation en gaz naturel, constitue également un problème majeur.

Ce centre de détente à partir duquel doivent être alimentés les 40 logements de fonction destinés aux médecins spécialistes n’est toujours pas pris en charge dans son volet technique, nonobstant les instructions données à maintes reprises par le passé. Ce lundi encore, des promesses ont été faites au wali de prendre en charge cette opération le plus tôt possible. Et si la promesse d’hier n’a pas plus d’effet que les précédentes, les futurs bénéficiaires (médecins spécialistes) seraient contraints d’utiliser le gaz butane ou le bois. Après la visite consacrée au projet des mille logements LPL, le wali et la délégation l’accompagnant s’enquirent de l’état d’avancement des 40 logements LSP sous tutelle de l’agence foncière et des 100 Logements LPA au profit des journalistes. Ces quarante logements LSP de type F3 seront livrés au courant de l’année prochaine. A noter aussi que l’agence foncière, en tant que maître de l’ouvrage, a ajouté à son programme la construction de 36 locaux commerciaux. Concernant les 100 Logements au profit des journalistes, il y a lieu de relever que l’entreprise Arezki

Keddiam, qui a pris en charge les travaux des bâtiments F1 et B2, connaît une excellente avancée dans les travaux. Le taux d’avancement de ses travaux est estimé à 90 %. D’ailleurs, le wali lui a donné un satisfecit. En revanche, l’entreprise « Groupe Abel » qui a pris en charge les travaux des bâtiments A1 et A2 piétine. Cette entreprise, connue depuis longtemps comme obsolescente, n’a pas plus de 4 travailleurs mobilisés sur le chantier.

Pour justifier son retard, le représentant de cette entreprise a insinué à l’adresse du wali la difficulté de recrutement de travailleurs en bâtiment. « Personne ne veut travailler dans le bâtiment », a déclaré l’entrepreneur au wali. Cependant, le représentant du Goupe Adel s’engagera à assurer la livraison des deux bâtiments au mois de juin prochain. « Je ne veux aucune fausse promesse », lui rétorqua le wali, convaincu de l’absence de sérieux de son interlocuteur. D’ailleurs, personne n’accorda le moindre crédit aux propos du représentant du Groupe Adel. Aussi, à défaut de résilier le marché avec le Groupe Adel, les bénéficiaires de ces 100 logements LPA attendront encore longtemps pour entrer en possession de leurs logements.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email