Tizi Ouzou  : Les projets de développement à la traine  – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Tizi Ouzou  : Les projets de développement à la traine 

Tizi Ouzou  : Les projets de développement à la traine 

Le développement dans la wilaya de Tizi Ouzou est à la traîne. En effet, plus de mille projets ne sont pas encore lancés, et ce en dépit de leur ancienneté, et pas moins de 5 milliards de dinars de crédits, pourtant inscrits au chapitre du développement, ne sont pas encore consommés.

Cette amère réalité a été mise à nu ce mardi, à l’occasion de la rencontre qui a réuni le wali et les présidents des APC de la wilaya de Tizi Ouzou à la maison de la Culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. A l’issue de son intervention, Djillali Doumi a signalé aux premiers magistrats de communes la nécessité absolue d’accorder la primauté au lancement des projets de développement de leurs communes respectives, notamment les PCD (projets communaux de développement).

Dans ce sens, le wali a laissé entendre aux concernés qu’ils pouvaient désormais sélectionner les projets d’urgence et puiser les crédits nécessaires pour leur financement à partir d’autres chapitres de PCD. Par ailleurs, le wali a rassuré les présidents des APC concernant leur accompagnement par l’ensemble de l’exécutif de la wilaya dans l’exécution de leurs projets. Djillali Doumi n’a pas manqué d’instruire son exécutif, notamment les chefs de daïra, afin d’ accompagner et d’assister les APC dans cette mission.

S’agissant des raisons du retard enregistré dans l’exécution des projets, elles sont multiples. Toutefois, la raison principale reste indéniablement l’incompétence flagrante de bon nombre de premiers magistrats de communes bien que cette réalité ne soit pas ouvertement admise. Un président d’APC, connu pour sa longue expérience dans la gestion communale, a déclaré au Jeune Indépendant, sous couvert de l’anonymat, que la première cause du retard de développement de la wilaya de Tizi Ouzou est bel et bien l’incompétence de bon nombre de présidents d’APC. «La deuxième raison, à mon sens, a-t-il poursuivi, est le non-accompagnement par la tutelle de ces communes ou tout simplement la non-assistance des P/APC manquant d’expérience dans la gestion».

Il reste, cependant, qu’à l’issue des débats, l’écrasante majorité des P/APC qui sont intervenus ont justifié le manque à gagner par de multiples raisons dont l’opposition citoyenne et l’absence de foncier industriel. Certains des intervenants ont fait un discours spécieux en mettant l’accent sur des choses insignifiantes. En fait, les discours indigents de ces intervenants ne font qu’appuyer le témoignage du président de l’APC qui s’est confié au Jeune Indépendant. Toujours est-il que le wali, motivé par l’impératif de faire de l’année 2022 l’année du lancement et de la relance des projets de développement dans la wilaya de Tizi Ouzou, a recommandé aux P/APC de se tenir prêts pour ses visites de travail et d’inspection.

Sa première sortie, il la fera dans la commune des Ouacifs, dès lors que c’est l’APC de cette commune, avec à sa tête une femme, Tassadit Aït-Abdellah, qui est déjà prête à l’accueillir. Enfin, il convient de relever que beaucoup de P/APC ont quitté la salle de réunion pour se retrouver dans la cour à l’effet de discourir mais se sont bousculés devant la porte de la cantine de la wilaya. N’est-ce pas là une preuve que les comportements négatifs et très regrettables, connus depuis longtemps, n’ont pas disparu ? 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email