-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi Ouzou : Les étudiants en sciences économiques et gestion en grève

Tizi Ouzou : Les étudiants en sciences économiques et gestion en grève

Les étudiants du département des sciences économiques et gestion de l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou ont observé hier une journée de grève pour exiger l’amélioration de leurs conditions pédagogiques.

Le comité estudiantin qui a appelé à cette action déclare avoir épuisé toutes les voies du dialogue et entrepris toutes les démarches pacifiques auprès des responsables de la faculté concernée et ceux de l’université.

« Cela fait trois mois que nous exposons nos revendications et entreprenons des démarches auprès des responsables et de la doyenne.
Nous avons même eu une réunion avec le recteur de l’université concernant l’un des points contenus dans la plate-forme de revendications. 

Les concernés nous ont promis de répondre aux préoccupations soulevées mais depuis, aucune suite n’a été donnée à notre requête », a expliqué un porte-parole du comité des étudiants département des sciences économiques et gestion. Face à ce silence, les représentants des étudiants, après concertation, ont invité le rectorat et les responsables du département à une réunion élargie, à laquelle prendront part les étudiants et les enseignants pour débattre de tous les problèmes liés à la pédagogie et à la scolarité, et ce en vue de trouver des solutions.

Une invitation qui n’a pas reçu de réponse ce qui n’a pas manqué de susciter la colère des étudiants qui ont procédé à la signature d’une pétition en faveur d’une prise en charge des points soulevés et de l’introduction de certains changements dans le système pédagogiques.

Les responsables ayant refusé d’accuser réception du document en question, les étudiants ont décidé de hausser le ton et de recourir à la grève comme ultime moyen de faire entendre leur voix. Une telle situation n’est pas nouvelle pour les étudiants de l’université Mouloud-Mammeri, dont le cursus est souvent perturbé par des mouvements de grève initiés par des étudiants ou par des enseignants et qui durent parfois des mois entiers.

Hier, d’ailleurs, outre la grève du département des sciences économiques, les enseignants affiliés au CNES ont eux aussi, débrayé pour exiger la prise en charge de leurs revendications socio-professionnelles. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email