Tizi Ouzou : La pénétrante Est-Ouest toujours en chantier – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Tizi Ouzou : La pénétrante Est-Ouest toujours en chantier

Tizi Ouzou : La pénétrante Est-Ouest toujours en chantier

La situation du terrain concernant la pénétrante Est-Ouest n’est toujours pas encourageante. Cet amer constat a été observé, ce dimanche encore, à l’occasion de la sortie, sur le chantier, du président de l’APW de Tizi Ouzou, Mohamed Klalèche. Le président de la première institution élue de la wilaya de Tizi Ouzou a porté son intérêt sur l’état d’avancement du deuxième tunnel devant relier les wilayas de Tizi Ouzou et Bouira. Le taux d’avancement des travaux du tunnel en question n’est en effet que de 58%. 

Il convient de relever que les raisons de ce retard dans l’avancement des travaux, même celles qui sont exogènes, sont multiples. La première : l’entreprise turque chargée de la réalisation des travaux, ÖZGÜN en l’occurrence, se plaint toujours de la non-perception de ses créances détenues auprès du maître d’ouvrage. Les oppositions citoyennes quant au passage de la ligne sur leurs terres sont également omniprésentes. Et il y en a au moins une dizaine à ce jour. 

Par ailleurs, bon nombre de propriétaires terriens expropriés n’ont toujours pas été indemnisés. Il faut savoir que le prix au mètre carré fixé par l’Etat, soit 30 000 DA, est catégoriquement rejeté par le citoyen concerné par l’expropriation. Celui-ci exige en effet au moins le double, soit 60 000 DA le m2. Il faut reconnaître qu’aucune négociation sérieuse n’a jamais eu lieu entre les pouvoirs publics et les citoyens concernés par l’opération d’expropriation. C’est pour cette raison que le problème revient avec récurrence. Un problème qui, bien entendu, se répercute négativement sur l’avancée des travaux. 

Il convient de rappeler que, selon le rendez-vous initial, la pénétrante Est-Ouest devait être ouverte à la circulation automobile au courant de l’année 2017 et que le montant du marché a connu plusieurs réévaluations. En effet, il était initialement de 55 962 564 695 DA seulement, soit le 12 février 2014, date de la signature du marché avec le maître d’ouvrage, l’Algérienne des autoroutes (ADA). Après une première réévaluation à 89 431 109 835 DA, il est passé ensuite, plus exactement le 5 septembre 2021, à 142 154 155 296 DA, soit une augmentation de 154%. Cette augmentation vertigineuse du prix du marché a été « justifiée » par l’augmentation de neuf avenants. 

Aujourd’hui encore, soit huit ans après la signature du contrat entre le maître d’ouvrage, l’Algérienne des autoroutes (ADA) et le maître d’ouvrage, ÖZGÜN, la pénétrante Est-Ouest, qui est de 48 km linéaires, ne constitue qu’un rêve pour de nombreux citoyens. La solution définitive à cette problématique réside probablement dans l’audace à oser traiter les facteurs endogènes, responsables réels du retard dans l’avancement des travaux.

 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email