Tizi Ouzou : La liste Tagmat anime un dernier meeting – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Tizi Ouzou : La liste Tagmat anime un dernier meeting

Tizi Ouzou : La liste Tagmat anime un dernier meeting

Dans un meeting animé, ce mardi à la maison de la Culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, au nom de la liste indépendante Tagmat, le député Ouhab Aït-Menguellet a plaidé pour que le premier magistrat de la commune puisse exercer pleinement l’autorité que lui confère la loi de la République. Il a fait comprendre à l’assistance, nombreuse et attentionnée, le véritable sens de l’autorité du président d’APC.

Le fondateur et parrain de Tagmat a cité l’exemple du P/APC d’Alger-Centre qui, en 1959, a refusé de recevoir le général Charles de Gaulle, alors président de la République française, dans sa circonscription alors qu’il était en visite en Algérie dans le cadre de «la Tournée des Popotes».

«En revanche, a poursuivi Ouhab Aït-Menguellet, le président de l’APC doit manifester un respect absolu à l’endroit du citoyen, car c’est celui-ci qui l’a élu». Il a, par ailleurs, mis en exergue les projets dont a besoin la wilaya de Tizi Ouzou pour son développement. «Des projets qui ne relèvent pas de l’utopie car la volonté de les concrétiser est réelle», a-t-il affirmé.

Le parrain de Tagmat a évoqué, dans ce contexte, les cas de l’ENIEM de Oued Aïssi, du nouveau CHU de Tizi Ouzou, des stations de dessalement d’eau de mer, du stade de 50 000 places de Boukhalfa et enfin des routes.

Concernant l’ENIEM de Oued Aïssi, Ouhab Aït-Menguellet a affirmé avoir discuté de son cas avec ses responsables, lesquels l’ont informé de l’ambitieux plan de redressement de l’entreprise, lequel sera mis à exécution dans un avenir proche. «Il est cependant impératif, a poursuivi Ouhab Aït-Menguellet, que les 1 700 travailleurs que compte cette entreprise comprennent que l’ère de l’assistanat est révolue et, par conséquent, ils doivent se remettre au travail et manifester plus que jamais de la persévérance».

Concernant le deuxième point, Ouhab Aït-Menguellet a plaidé pour le dégel de ce projet le plus tôt possible. «L’actuel CHU Nedir-Mohamed a été construit en 1945 et conçu pour répondre aux besoins sanitaires de 40 000 habitants. Et aujourd’hui, la ville de Tizi Ouzou compte plus de 180 000 habitants, d’où un besoin réel de ce deuxième CHU», a-t-il expliqué.

Toujours concernant le chapitre de la santé, le fondateur et parrain de Tagmat a plaidé pour la revalorisation du statut du médecin, condition sine qua non pour retenir les compétences en Algérie. Il a cité l’exemple du CHU Mustapha d’Alger, qui compte beaucoup de professeurs en médecine dont 16 sont originaires de la seule commune d’Iboudrarène.

Concernant le point relatif à l’eau, le député issu de Tagmat a indiqué que la solution idoine à la crise d’eau que connaît le pays, crise due au réchauffement climatique, est le recours aux stations de dessalement d’eau de mer. Toutefois, il a plaidé pour que ces stations de dessalement d’eau de mer soient montées en Algérie dans la mesure où «nous comptons de grands ingénieurs et techniciens et, par conséquent, sommes capables de nous acquitter de cette mission».

Au sujet du stade de 50 000 places de Boukhalfa, Ouhab Aït-Menguellet, qui reconnaît le retard énorme enregistré dans l’exécution du projet, a révélé que les travaux qui sont désormais confiés à l’entreprise Genie Sider, reprendront incessamment. «C’est la promesse qui m’a été faite par le ministre des Travaux publics lors de notre entretien à ce sujet», a-t-il expliqué.

S’agissant enfin du point relatif aux routes, Aït-Menguellet a plaidé pour que les routes reliant Thala-Athmane vers d’autres localités soient élargies mais surtout que soit construit un pont devant la relier à Oued-Aïssi. Il a également développé d’autres thèmes en corrélation directe avec l’intérêt du citoyen. Et c’est dans ce sens qu’il a plaidé pour la suppression du couffin du ramadhan pour le remplacer par des mandats (chèques) en faveur des familles démunies, et surtout les faire bénéficier de cette aide financière dans la discrétion la plus totale, et ce conformément à la rigueur de la morale. Même chose pour le trousseau scolaire au profit des enfants issus de familles démunies.

Enfin, il a fortement suggéré le renouement avec les pratiques des grands-parents, à savoir la réhabilitation du conseil consultatif. Voyant déjà les candidats APC et APW de la liste Tagmat comme élus, Ouhab Aït-Menguellet leur a donné un conseil en ces termes : «Vous devez impérativement travailler en étroite collaboration avec le conseil consultatif (djemâa des villages) et l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou.»

Selon lui, grâce à leur savoir scientifique, les enseignants de l’université ont un rôle prépondérant à jouer dans le développement de l’Algérie et particulièrement dans celui de la wilaya de Tizi Ouzou.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email