-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi Ouzou : La cour et les tribunaux paralysés

Tizi Ouzou : La cour et les tribunaux paralysés

La cour et les tribunaux de la wilaya de Tizi Ouzou étaient ce dimanche complètement paralysés avec le début de la grève illimitée des magistrats, dont l’appel a été lancé par le Syndicat national des magistrats (SNM). Seule la permanence pour le service minimum a été assurée au niveau de chaque tribunal pour accomplir des missions considérées comme exceptionnelles, à l’exemple de la délivrance du permis d’inhumation ou encore l’ordonnance d’une autopsie. Selon des sources proches du milieu de la justice, sur les 163 magistrats en exercice dans la wilaya de Tizi Ouzou, 150 d’entre eux ont observé la grève, soit un taux supérieur à 95 %.

Pour les autres affaires, à savoir la tenue des procès, c’est l’inertie la plus totale dans la mesure où un juge, dans un procès, est tenu d’être appuyé par deux autres de ses collègues, notamment lors d’un procès relevant de la criminelle. A noter qu’en sus de la cour et du tribunal, sis au chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, Tizi Ouzou compte également des tribunaux à Tigzirt, Azazga, Ouacifs, Larbâa Nath-Irathen, Aïn El-Hammam et Draâ El-Mizan. La localité d’Azeffoun n’a qu’une annexe qui dépend du tribunal d’Azazga. Notons enfin qu’il n’y a pas eu de rassemblements devant les tribunaux, et ce pour la simple raison qu’ils n’ont été retenus comme action de protestation. Seuls les magistrats siégeant à la cour de Tizi Ouzou ont exhibé quelques pancartes devant le parvis de ladite cour où ils y ont inscrit ce slogan « Pour l’indépendance de la justice ».

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email