-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi Ouzou : Grande et mémorable manifestation

Tizi Ouzou : Grande et mémorable manifestation

Ni les dernières arrestations opérées par la justice et ayant ciblé des hiérarques ni les incessants appels du pouvoir politique en place au dialogue ne semblent faire fléchir les femmes et les hommes de la wilaya de Tizi-Ouzou dans leur exigence de l’instauration d’une deuxième République. Et pour preuve : ils étaient plusieurs centaines de milliers de manifestants des deux sexes, de tous les âges et de tous les milieux sociaux ainsi que de toutes les sensibilités politiques à marcher hier, soit le dix-septième vendredi consécutif, pour demander, une fois de plus, la chute du système actuel et son remplacement pour une deuxième République.

Notons d’emblée que la marche populaire d’hier a coïncidé avec le dix-huitième anniversaire de celle historique du 14 juin 2001 à Alger. D’ailleurs, plusieurs manifestants ont exhibé des banderoles dont le contenu a fait référence à cette historique marche des aârchs.

Celle d’hier a été marquée également par la participation de beaucoup d’enfants et de moudjahidine. Les personnalités politiques, celles évoluant notamment dans les partis d’opposition tels que le FFS et le RCD, ont également marqué de leur empreinte l’action d’hier.

Notons également que de généreux donateurs ont distribué des bouteilles d’eau minérale aux manifestants pour pouvoir étancher leur soif.

S’agissant du début de la marche et de l’itinéraire suivi, ils sont les mêmes que ceux des précédentes. En effet, Le coup d’envoi a été donné juste après la prière du Dohr, et ce à partir du portail du campus universitaire Hasnaoua. Le point d’arrivée reste naturellement la place de l’Olivier. Toujours avec une ferveur sans pareille, les habitants de la wilaya, venus des villages les plus reculés, ont martelé haut et fort que « la seule voie possible pour sortir de la crise reste la transition démocratique et populaire », celle-là même devant mener à la mise sur pied d’une deuxième République.

A signaler encore un détail important : pas le moindre signe de lassitude n’était visible sur les visages de ces centaines de milliers de manifestants. En revanche, ils ont affiché clairement leur

détermination dans leur mouvement révolutionnaire déclenché, rappelons-le, le 22 février dernier, jusqu’à la victoire finale. Les slogans scandés à l’unisson et ceux mentionnés sur les multitudes de banderoles et pancartes le prouvent à eux seuls.

En ce qui concerne justement les slogans scandés en chœur, en voici certains : « El djeïch echaââb- khaoua khaoua ! », « Ya ssarrakine khlitou l’bled ! », « Ulac smah ulac ! » et système dégage ! ». Des slogans hostiles au général Ahmed-Gaïd Salah ont été aussi scandés et d’une façon itérative. S’agissant des slogans mentionnés sur des banderoles et pancartes, arborées en grand nombre, en voici aussi certains : « L’Algérie a soif de justice pour ses enfants ! », « Le peuple déterminé à reprendre les clefs de la liberté ! », « Nous refusons de plier, toutes et tous pour une Algérie meilleure ; une Algérie libre et démocratique ! », « Gloire à nos martyrs ! » et « Pour une Algérie pure, saine et démocratique ! ».

Il convient de relever aussi que des slogans à connotation humoristique mais significative n’ont pas manqué, tels que « Boutef, tu n’as pas tiré la châsse du gouvernement ! », « Bensalah, la date de péremption le 9 juillet 2019 ! », et sur une large banderole aux couleurs d’un vert et jaune vifs est incrustée la photo d’Ahmed Ouyahia avec des pots de yaourt en dessous. D’autres caricatures mentionnées sur de larges banderoles font référence à la prison d’El Harrach.

En dépit du nombre impressionnant de manifestants, la marche s’est déroulée pacifiquement. En effet, pas le moindre incident ne l’a émaillée.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email