-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi-Ouzou : Des élus locaux visés par des enquêtes

Tizi-Ouzou : Des élus locaux visés par des enquêtes

Les élus locaux de la wilaya de Tizi-Ouzou, notamment les premiers magistrats de communes, sont depuis quelques temps sous la loupe des services de sécurité. En effet, les services des renseignements généraux de la police, avec mission frappée du sceau « priorité absolue », tentent d’identifier l’ensemble des élus locaux mais avec un intérêt particulier pour les présidents d’APC participant aux marches populaires et ceux nourrissant l’intention de boycotter l’élection présidentielle prévue pour le 4 juillet prochain.

Il faut reconnaître que les enquêteurs de la police ont du pain sur la planche. En effet, ils sont nombreux les élus locaux de la wilaya de Tizi-Ouzou à participer massivement aux marches populaires dont le déclenchement a eu lieu, rappelons-le, le 22 février dernier. Il faut rappeler également que les premiers magistrats de commune de la wilaya de Tizi-Ouzou ont organisé leur propre marche pour exiger l’instauration d’une deuxième République.

C’était au cours de la journée du jeudi 18 avril 2019. Ils ont marché du centre-ville jusqu’au siège de la wilaya, et ce, suite à la décision arrêtée dans ce sens la veille à l’occasion de leur réunion au siège de l’hémicycle Rabah-Aïssat. Il faut rappeler aussi que les présidents d’APC issus du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) n’avaient pas participé à cette marche et à la rencontre de la veille. Il n’en demeure pas moins cependant qu’ils sont partie prenante du mouvement citoyen déclenché le 22 février dernier. En d’autres termes, ils ne comptent pas s’impliquer dans la préparation de l’élection présidentielle prévue pour 4 juillet prochain.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email