-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi Ouzou: Des citoyens ferment l’APC d’Agouni-Gueghrane

Tizi Ouzou: Des citoyens ferment l’APC d’Agouni-Gueghrane

L’APC d’Agouni-Gueghrane a été fermée, ce dimanche, par les habitants des villages Ath-Regane, Ath-Oulhadj et Thighza.

Les habitants de ces trois villages en colère ont eu recours à cette action musclée pour exiger plus d’attention à leur endroit de la part de leurs élus. Les manifestants se sont plaints de l’absence d’un minimum de développement dans leurs villages. Leurs revendications portent notamment sur l’alimentation en gaz naturel de leurs foyers et le bitumage des routes de leurs villages. Bien sûr, la demande d’autres besoins telles que les infrastructures de jeunesse a été aussi posée sur la table. Cependant, le besoin le plus urgent de ces habitants est le gaz naturel, surtout pour les habitants d’Ath-Regane dont le village culmine à une altitude d’un peu plus de mille mètres. A noter que la commune d’Agouni-Gueghrane, qui côtoie intimement la montagne du Djurdjura, est très connue pour ses hivers rigoureux.

C’est pourquoi l’élément le plus apprécié par ses habitants est sans aucun doute le gaz naturel. Notons aussi que les manifestants ont exigé des pouvoirs publics la venue d’une commission d’enquête pour faire toute la lumière sur la gestion de l’APC d’Agouni-Gueghrane au cours de ces dernières années. Les habitants des trois villages cités se sont posées la question sur le pourquoi du non développement de leurs villages alors que l’APC d’Agouni-Gueghrane bénéficie d’un budget tous les ans au même titre que les autres communes de la wilaya de Tizi-Ouzou. Si aucun élu n’a été ouvertement accusé de détournement, il reste cependant que les manifestants doutent sérieusement d’une gestion rationnelle de leurs élus. C’est pourquoi ils ont insisté sur la venue d’une commission d’enquête. Notons aussi que du côté de l’APC de Tizi-Ouzou, les choses ont soudainement mal tourné hier en début d’après-midi. Les fonctionnaires, tous corps confondus, sans crier gare, ont déserté les espaces de l’APC mère et ses différentes antennes.

Cette action dure et inattendue a pour origine l’instruction donnée par le secrétaire général de l’APC aux différents chefs de bureaux et responsables des antennes de marie de préparer les formulaires de candidature d’éventuels candidats à l’élection présidentielle et veiller à la légalisation de leurs signatures. Le secrétaire général de l’APC a reçu lui-même cette instruction du Président de l’APC de Tizi-Ouzou, Ouhab Aït-Menguellet. Quand il donna à son tour cette instruction à ses subalternes, s’ensuivit aussitôt l’acte de désertion par les travailleurs de tous les services et bureaux administratifs. Ainsi, tous les services administratifs de l’APC mère de Tizi-Ouzou et ses antennes ont ressemblé à des espaces fantomatiques. Notons enfin que l’APC de Tizi-Ouzou, étant une référence en tout genre, l’acte de rébellion qu’elle a connu hier dans l’après-midi risque de se propager vers les 66 autres APC de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email