-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi Ouzou: Démantèlement d’un réseau de narcotrafiquants à Boghni

Tizi Ouzou: Démantèlement d’un réseau de narcotrafiquants à Boghni

Suite à une longue et minutieuse enquête, les éléments de la BMPJ de Boghni ont réussi au cours de la semaine passée à démanteler un réseau de narcotrafiquants composé de dix individus, dont l’âge varie entre 25 et 35 ans.

Lors de cette opération, les policiers ont mis la main sur l’atelier de ces narcotrafiquants, une véritable caverne d’Ali Baba avec 2 085 comprimés psychotropes, 275 fausses ordonnances médicales et 42 faux cachets humides ainsi qu’une importante somme d’argent dont le montant n’a pas été révélé. Il va sans dire que ces fausses ordonnances médicales servaient à couvrir les clients, nombreux, de ces narcotrafiquants.

Les dix mis en cause ont été présentés jeudi dernier devant le Parquet de Draâ El Mizan, qui les a placés en détention préventive. De leur côté, les éléments de la brigade de gendarmerie de la commune de Frikat, daïra de Tizi-Ghenif, après avoir reçu en date du 28 février 2020 une plainte de cinq citoyens originaires de la commune portant sur le vol des batteries de leurs camions, ont aussitôt déclenché une enquête laquelle ne tardera pas à donner ses fruits. En effet, les enquêteurs ont réussi à identifier les auteurs de ces vols et leur receleur. Les voleurs, au nombre de deux, sont originaires de la wilaya de Tizi-Ouzou et leur receleur, un commerçant spécialisé dans l’achat et la vente de pièces automobiles, est originaire de Lakhdaria, wilaya de Bouira.

Après avoir localisé le local commercial du receleur, les gendarmes ont fait appel aux cinq victimes lesquelles ont pu facilement identifier les batteries qui leur ont été volées. Aussi, après instruction, les gendarmes, en date du 3 du mois en cours, ont présenté les trois individus incriminés devant le Parquet de Draâ El Mizan qui les a placés en détention préventive. L’enquête de la gendarmerie a aussi révélé le mode opératoire des deux voleurs. A la nuit tombée, et après avoir auparavant repéré les camions à cibler, généralement garés devant les domiciles de leurs propriétaires, ils s’en approchent et à l’aide d’une pince ils coupent les fils maintenant l’objet à voler (batterie) à son socle, et s’en emparent ensuite. Et ce n’est qu’au matin que le malheureux camionneur découvre son infortune.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email