-- -- -- / -- -- --
Culture

Tizi-Ouzou : Clôture du 9e concours national de la chanson amazighe

Tizi-Ouzou : Clôture du 9e concours national de la chanson amazighe

C’est dans la joie et l’allégresse que s’est clôturé, avant-hier dans l’après- midi, dans l’espace du Théâtre régional Kateb Yacine de Tizi-Ouzou, le neuvième concours national de la chanson amazighe, dont le coup d’envoi a été donné, rappelons-le, le 25 de ce mois à la maison de la Culture Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou.

En effet, des chants et musique ont bercé l’assistance venue nombreuse, entre deux actes de remises d’attestations d’honneur et de prix aux différents animateurs et acteurs ayant participé à l’organisation de ce grand rendez-vous culturel devenu à présent annuel sigillé de l’Association culturelle Tarwa N Gaya de Redjaouna, présidée magistralement par l’infatigable Youcef Radji. 

Concernant les résultats du concours proprement dit, le jury, composé d’imminents spécialistes de musique, a décerné la première place au groupe « Tadjmaâit » de la wilaya de Tizi-Ouzou.

La deuxième place sera décrochée par le groupe « R’faâ » de Batna. Quant à la troisième place, elle reviendra à Billal Kerzika de la wilaya de Tamanrasset. Celui-ci a concouru en individuel. Il convient de noter que la wilaya de Bordj Bou Arreridj, retenue pourtant comme étant participante à ce concours, n’a finalement pas été représentée. Son chanteur représentant ne s’est même pas déplacé à Tizi-Ouzou.

Cependant, les causes de la non participation de cette wilaya à ce concours restent inconnues. En tout cas, les organisateurs ne les ont pas communiquées aux médias, fortement présents lors de à cette clôture de la manifestation.

Notons enfin qu’en sus des responsables culturels de la wilaya et le premier magistrat de la commune de Tizi-Ouzou, Ouhab Aït-Menguellet, présents à cette rencontre festive, il y avait également la présence de nombreuses personnalités artistiques, à l’instar de Karim Abranis, l’animateur de la Chaîne de télévision « Berbère TV », qui émet à partir de la capitale française ; Farid Galaxie qui est aussi auteur du livre « de la Cité à la Télé », sa collègue Nassima Chenaou, Lyés Sorif et tant d’autres grandes figures du monde de l’art. C’est d’ailleurs Lyes Sorif, qui vit en France, et son groupe de musiciens qui ont clôturé avec quelques-unes de leurs chansons cette rencontre culturelle. 

Bien avant Lyés Sorif et son groupe, les mélodies de Célia Ould-Mohand, Arezki Ouali et Cherif Laïdoune ont bercé l’assistance de leurs voix appropriées agrémentées d’une musique exécutée par des orchestres d’une compétence certaine. 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email