-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tizi Ouzou : Clôture des journées portes ouvertes sur la bibliothèque

Tizi Ouzou :  Clôture des journées portes ouvertes sur la bibliothèque

Après une dizaine de journées intenses de manifestation bibliothécaire et livresque à la maison de la Culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, la clôture officielle de cette manifestation culturelle et scientifique a été assurée par Farida Djatit, qui a remplacé, pour la circonstance, Nabila Goumeziane, retenue par les besoins d’une autre mission. 

Il convient de rappeler que ce rendez-vous, dont le coup d’envoi a été donné le 21 novembre de cette année, a été une belle occasion de découvrir la réalité bibliothécaire et livresque de la wilaya de Tizi Ouzou qui, il faut bien l’admettre, est tout à fait à l’opposé des pessimistes. En effet, pour ce qui est des bibliothèques, leur nombre dépasse la centaine. Certaines communes en comptent trois. 

Il va sans dire que ces espaces de lecture et de travaux universitaires, munis des équipements adéquats, sont l’œuvre exclusive de l’Etat. Certaines bibliothèques, selon les données officielles, sont réalisées dans le cadre de la formule FCCL (Fonds commun des collectivités locales) et d’autres dans le cadre des PSD (projets sectoriels de développement). 

Concernant le public fréquentant ces espaces de connaissance, il est, contrairement à l’idée répandue, fort nombreux. A titre d’exemple, la bibliothèque principale de lecture publique de Tizi Ouzou, créée par décret exécutif n° 08-236 du 26 juillet 2008 et inaugurée le 29 mai 2016, compte 14 992 adhérents. Ceux-ci sont de tous les âges. 

Concernant les ouvrages purement littéraires proposés à la lecture, ils sont de tous les genres et pour tous les goûts. Il est aussi vrai que la langue de lecture et de travail du lecteur est prise en considération. 

Concernant les genres, il y va du roman d’aventure jusqu’au policier via la littérature classique. Dans ce cadre précis, les célèbres romans policiers d’Agatha Christie sont bel bien exposés sur les étagères des bibliothèques. Leur lecture est proposée en français, en anglais et en arabe. Les romans de Mouloud Feraoun, Mouloud Mammeri, Yasmina Khadra et Amine Malouf, pour ne citer que ces auteurs, sont aussi en version arabe. 

Il convient aussi de noter que cet événement culturel et scientifique, initié par la maison de la Culture Mouloud-Mammeri, a aussi été marqué par des colloques et des communications. La journée de mardi dernier, pour ne citer que cette journée dans ce cadre précis, a été marquée par une conférence animée par le Dr Mohamed-Akli Ikherbane et avait pour thème « Patrimoine culturel ». L’essentiel du public était composé des élèves du CEM Mouloud-Feraoun de Tizi Ouzou. La thématique développée a porté sur le patrimoine national archéologique. 

Il convient de relever que les élèves ont manifesté une curiosité scolaire et intellectuelle certaine, ce qui a enthousiasmé le conférencier, qui est archéologue de formation et enseignant et chercheur à l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. 

Quatre jours auparavant, c’est un autre enseignant universitaire qui a animé une conférence autour du thème « La bibliothéconomie ».  En somme, les cadres et autres acteurs de la maison de la Culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, à leur tête Nabila Goumeziane, ont prouvé, encore une fois, leur capacité à répondre au mieux aux attentes citoyennes en matière de produit culturel et scientifique. 

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email