Tizi Ouzou : Célébration de la Journée nationale du scoutisme – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Tizi Ouzou : Célébration de la Journée nationale du scoutisme

Tizi Ouzou : Célébration de la Journée nationale du scoutisme

C’est en présence des autorités civiles et militaires, avec à leur tête le wali Djillali Doumi, que s’est tenue vendredi la cérémonie de célébration de la Journée nationale du scoutisme, et ce à la maison de la Culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. 

Il convient de relever qu’avant le début de ladite cérémonie, les autorités, auxquelles se sont joints les scouts et autres simples citoyens, se sont d’abord rendues au carré des Martyrs de M’douha pour la levée des couleurs et le dépôt d’une gerbe de fleurs, avant de procéder à une visite au musée du Moudjahid où a eu lieu une exposition faite conjointement par la police, la Protection civile et la famille des scouts. A la maison de la Culture Mouloud-Mammeri, la présentation de l’historique du scoutisme national, particulièrement le scoutisme tizi-ouzien a été faite à travers des chants patriotiques. 

Par ailleurs, les anciens scouts de Tizi Ouzou, notamment ceux qui ont activé durant les décennies 1960 et 1970, ont été honorés. Le scoutisme à Tizi-Ouzou, dont les premiers jalons ont été lancés par Mohamed Boubrit, remonte aux débuts de la décennie 1930. Il convient de relever que bon nombre de scouts de Tizi Ouzou, par le principe même du scoutisme qui repose essentiellement sur le triptyque : patriotisme, loyauté et philanthropie, ont rejoint l’ALN et le FLN dès l’appel du 1er novembre 1954. 

Après l’indépendance, le scoutisme a continué son action patriotique à Tizi Ouzou. Aujourd’hui encore, sous la férule de Farid Mekachère, le scoutisme continue sa mission. Le groupe scout El-Hillal, section de Tizi Ouzou, compte, selon son président, pas moins de 70 membres, entre enfants et encadreurs. En somme, le flambeau est repris par la jeunesse. En marge de cette cérémonie, que d’aucuns ont qualifié de «majestueuse», le wali a tenu un point de presse où il est revenu sur le conseil de wilaya qu’il a présidé la veille et qui était consacré au développement. 

A l’issue de ce face-à-face avec la presse, Djillali Doumi a évoqué la nouvelle approche de l’Etat dans l’étude et l’exécution des projets de développement, notamment sur le volet économique. S’agissant des PCD (projets communaux de développement), si le premier commis de l’Etat de la wilaya de Tizi Ouzou a reconnu un retard dans l’exécution, il n’a pas non plus omis de signaler la cause.

Selon lui, cela est dû à plusieurs facteurs dont l’absence, dans certains cas, de coordination parfaite entre les différentes parties concernées. Djillali Doumi a d’ailleurs déclaré qu’il convoquerait, dès cette semaine, une réunion avec toutes les parties concernées pour les informer des nouvelles approches concernant l’exécution des projets. 

Le conférencier a également mis l’accent sur les travaux de réhabilitation des routes, et ce tant nationales que départementales et communales. 

Il convient enfin de noter que le wali a donné un aperçu sur la Journée nationale du scoutisme. Il y a évoqué le nom de l’illustre Mohamed Bouras, dont l’action en tant que scout, l’a conduit au martyre. En effet, ses actions et son enseignement du nationalisme aux Algériens ont fait violemment réagir les autorités coloniales qui, après une parodie de procès et d’accusations fallacieuses, l’ont fusillé au cours de la journée du 27 mai 1941, à l’aube, à Hussein Dey (Alger). 

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email