Azaghar, le village le plus propre de l’année 2020 – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Azaghar, le village le plus propre de l’année 2020

Azaghar, le village le plus propre de l’année 2020

Des soixante-quatre villages participants au concours «Rabah Aïssat» dans sa 8e édition, c’est le village maritime Azaghar, dans la commune de Tigzirt, qui a été reconnu ce lundi par le jury comme le village le plus propre de toute la wilaya de Tizi Ouzou durant l’année 2020.

Et pour cette performance, Azaghar, commune de Tigzirt,a été gratifié d’un chèque dont le montant est de 9 000 000 DA. Il convient de relever que parmi les 64 villages participant au concours, seulement 10 ont été reconnus comme lauréats.

Autrement dit, la cérémonie, consacrée à cet événement festif et abritée dans l’espace du Théâtre régional Kateb-Yacine, a porté sur le classement des dix lauréats. La deuxième place a été arrachée par le village Aït Amar, commune d’Aït Bouadou. Sa récompense a été un chèque de 8 000 000 DA. La troisième place a été décrochée par le village de Boughzar, dans la commune de Frikat.

Son chèque a été d’un montant de 7 000 000 DA. Le reste du classement est comme suit : 4e place : Aït Aïssa-Ouyahia (6 000 000 DA) ; 5e place : village Tafraout, commune d’Aït Yahia (5 000 000 DA) ; 6e place : village Afenssou, commune de Larbaâ Nath Irathen (4 000 000 DA) ; 7e place : village d’Aït Bouadha (3 000 000 DA) ; 8e place : village Ifernalène, commune d’Aït-Oumalou (3 000 000 DA) ; 9e place : Ichelivène, commune d’Abi Youcef (2 000 000 DA) et la 10e place : village d’Ath Mimoun, commune d’Aït Aggouacha (2 000 000 DA).

Il faut noter également que cette 8e édition du concours du village le plus propre de la wilaya de Tizi Ouzou a comporté également le super-concours où il a été question de classer le premier, le deuxième et le troisième parmi 25 villages participants. Il convient de signaler que ce super-concours concerne les villages ayant déjà remporté des prix dans le passé.

Et parmi ces 25 villages participants, la commission de sélection n’a retenu que trois lauréats, et le jury a décerné la première place au village d’Aourir-Ouzemmour, dans la commune d’Akbil, la deuxième place a été décrochée par le village d’Idkarène, commune de Bouzguène, et enfin la troisième place est revenue au village d’Aït Zellal, commune de Souamaâ.

Concernant la récompense, Aourir-Ouzemmour a bénéficié d’un chèque d’un montant de 3 000 000 DA, Idekarène d’un chèque de 2 000 000 DA et Aït Zellal d’un chèque de 1 000000 DA. Il convient de relever enfin que cette cérémonie a été marquée par la présence des autorités, à leur tête le wali, Mahmoud Djemaâ, des représentants de la société civile, du monde associatif et, bien sûr, de nombreux citoyens anonymes, notamment des habitants des villages concernés directement par ce concours.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email