-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tirs contre policier à Annaba

Tirs contre policier à Annaba

Annaba est sous le choc depuis la nuit de jeudi à vendredi suite à l’agression par balle contre un policier, activant au niveau du commissariat central.
Le membre des services de sécurité d’Annaba n’a pas été touché. L’incident a eu lieu au quartier populeux d’Oued Eddeheb, jouxtant la cité du 8 mai 1945, un autre quartier sensible e par son taux de criminalité enregistré ces trois dernières années.
Selon les rares temoins d’Oued Eddeheb qui ont voulu nous apporter leurs témoignages, une voiture est sortie brusquement du noir vers 18h45 pour se diriger vers le trottoir où se trouvait le policier en question.
Les occupants de la voiture ont ouvert le feu en tirant plusieurs balles mais sans atteindre l’homme de loi. Ce dernier a riposté en sortant son arme de service pour tirer vers les occupants de la voiture. Ce qui est certains pour nos interlocuteurs présents sur les lieux de l’agression, il y a eu plusieurs échanges de coup de feu entre les assaillants et le policier.
La nouvelle de cette agression avait fait rapidement le tour de la ville et le tout- Annaba parlait d’un acte terroriste. La psychose s’est emparée de la Coquette. Des citoyens, visiblement apeurés, racontent à qui veut les entendre de la venue d’un groupe terroriste affiliés à daesch.
Vendredi, le centre-ville d’Annaba a été déserté par les éléments de la police. Aucun policier n’est visible, ni au niveau des principales artères de la ville ni aux abords des mosquées.
Absence, faut-il le signaler, qui n’a fait qu’amplifier la rumeur de l’acte terroriste et augmenter la psychose de plusieurs crans chez les paisibles citoyens. Mais une question importante se pose. S’agit-il bien d’un acte terroriste ou de banditisme. Pour l’instant, coté direction sureté d’Annaba, aucune réponse n’est parvenue.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email