-- -- -- / -- -- --
Nationale

TICAD: L’Algérie un partenaire de taille en Afrique

TICAD: L’Algérie un partenaire de taille en Afrique

Le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a mis en exergue ce mercredi à Yokohama (Japon) le rôle “majeur et central” de l’Algérie en Afrique.

Dans une déclaration à la presse, à l’issue de son entretien avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, en marge des travaux de la 7e Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7), M. Bedoui a mis en avant la place centrale de l’Algérie en Afrique eu égard, a-t-il dit, à son expérience et aux passerelles qu’elle tend vers tous les pays du continent.

“L’Algérie qui a contribué à la formation de la ressource humaine africaine contribue aujourd’hui à la mise en place de profonds et réels partenariats au service du développement en Afrique”, a ajouté le Premier ministre.

Il a fait savoir dans ce sens, que “la présence constante de l’Algérie à de tels manifestations (TICAD 7) traduit sa volonté de hisser l’Afrique au niveau des aspirations de l’ensemble des Africains”.

Evoquant la TICAD, M. Bedoui a souligné la volonté des grandes puissances de contenir les potentialités africaines, estimant que de telles rencontres offrent l’opportunité aux Africains de faire part de leurs ambitions et aspirations au développement et au progrès.

Il a précisé que la séance du matin a justement permis d’exprimer les grandes ambitions des pays africains en matière de développement et de progrès dans des domaines tels que les ressources humaines, la sécurité et la stabilité outre la dynamique économique et l’accompagnement de l’investissement par de grands pays, notamment le Japon.

Cette volonté de développement s’est manifesté à travers l’Union africaine (UA), a ajouté M. Bedoui rappelant le rôle de l’Algérie dans la dynamique de développement de l’Afrique.

Il a affirmé, à ce propos, que le marché africain “existe aujourd’hui et entrera en activité”.

Bedoui, a affirmé que l’avenir des relations entre l’Algérie et le Japon “sera prospère”, soulignant la volonté des deux parties de hisser leur coopération “au plus haut niveau au mieux des intérêts des deux pays”.

Dans une déclaration à la presse, Bedoui a indiqué que “l’avenir des relations entre l’Algérie et le Japon

sera prospère, vu le niveau actuel de la coopération”, exprimant “la forte volonté des deux parties de la hisser au plus haut niveau, au service des intérêts des deux pays, et en faveur de la nouvelle dynamique que connaît l’Algérie et devra connaître, grâce à ses richesses et potentialités”.

La rencontre a permis de “valoriser le niveau de la coopération bilatérale et de réaffirmer l’importance de promouvoir le partenariat au plus haut niveau”, a poursuivi Bedoui, rappelant que “le bon niveau de partenariat enregistré durant les années 70 a connu une baisse en début des années 90”.

L’entretien a également porté sur les mécanismes de coopération, a ajouté M. Bedoui, soulignant la nécessité de “hâter l’installation d’une commission économique entre les deux pays”.

Il a exprimé, dans ce sens, la volonté des deux parties de “concourir à la promotion de cette commission, en vue d’en faire une commission intergouvernementale, sur proposition de l’Algérie, répondant aux aspirations des deux pays”, notamment au regard de “l’expérience avérée du Japon dans plusieurs créneaux, à savoir les énergies renouvelables, la lutte contre les catastrophes naturelles et la mise à niveau de la ressource humaine”.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email