-- -- -- / -- -- --
Nationale

Térrorisme: Des forces aéroportées algériennes déployées en Afrique du sud

Térrorisme: Des forces aéroportées algériennes déployées en Afrique du sud

Pour la première fois depuis l’indépendance du pays des unités militaires algériennes ont été déployées hors du territoire national dans un exercice d’entrainement avec des forces africaines.

Les troupes de l’ANP vont désormais participer à des opérations de lutte contre le terrorisme dans le cadre de la force africaine d’intervention. C’est ce qu’a révélé le ministre des Affaires étrangères, RamtaneLamamra, hier à Oran.

« L’Algérie a participé à des manœuvres militaires, il y a quelques jours en Afrique du Sud, dans le cadre de la lutte anti-terroriste », a-t-il dit. Ces manœuvres militaires ont été organisées par le Commissariat pour la Paix et la Sécurité de l’Union Africaine en Afrique du Sud.

L’Algérie a déployé des unités militaires : « Pour la première fois, des unités africaines ont pris part à ces manœuvres pour se préparer et s’adapter sur le terrain en cas d’attentats terroristes », a précisé le ministre qui a ajouté que l’Algérie a déployé des forces aéroportées et des forces aériennes importantes : « Le plus grand problème rencontré est celui du déploiement rapide. 

A ce titre, l’Algérie a participé au transport des unités militaires des pays de l’Ouest de l’Afrique vers l’Afrique du Sud », a-t-il encore ajouté. Pour rappel, la constitution algérienne interdit toute intervention de l’armée algérienne à l’étranger.

La participation de l’ANP à des manœuvres en Afrique du Sud augure-t-elle un revirement stratégique de la doctrine qui a prévalu jusque-là. Y’aura-t-il un virage dans la doctrine de défense algérienne vers une collaboration opérationnelle plus active dans la région avec ses partenaires régionaux et occidentaux ?

L’armée algérienne coopère avec beaucoup de pays de la Méditerranée dans le cadre d’exercices conjoints notamment en partenariat avec l’OTAN. Il y a eu même un rapprochement entre les armées algérienne et française début mai à la frontière nord-est du Mali .

C’est ce que donne à penser l’affaire de Tin Zaouaten. Un groupe djihadiste y a été intercepté et décimé par les soldats algériens après avoir été chassé du massif des Ifoghas par les soldats français du 2e régiment étranger de parachutistes qui s’illustra pendant la guerre d’Algérie. Que ce soit des exercices navales ou terrestres l’ANP participe chaque année à des exercices conjoints avec d’autres forces étrangères. 

Bien qu’elle se présente comme un « exportateur de stabilité », l’Algérie n’en continue pas moins de donner la priorité à sa sécurité intérieure. Mobilisées aux frontières et sur les sites d’extraction de pétrole et de gaz, l’ANP et les autres forces de sécurité maintiennent pour l’heure la posture défensive. La diplomatie se chargeant de traiter les dossiers politiques régionaux et d’ouvrir la voie à de futurs processus de résolution des crises.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email