-- -- -- / -- -- --
Energies

Terra Sola signe un mémorandum d’entente avec P&P

Terra Sola signe un mémorandum d’entente avec P&P

Terra Sola, l’un des leaders mondiaux dans le domaine des énergies renouvelables, a signé ce jeudi à Alger, un mémorandum d’entente avec l’école de formation professionnelle P&P, pour lancer un programme de formations spécialisées dans le domaine des énergies vertes. 

Ces formations, qui devraient répondre aux besoins de Terra Sola notamment en matière de main d’œuvre pour leur future usine de fabrication de panneaux solaire en Algérie, toucheront également des journalistes, des cadres de l’administration et des écoliers, dans le souci de sensibiliser quant à l’importance de ce créneau d’avenir et pour l’économie nationale et pour l’environnement. 

Le P-dg du groupe Terra Sola, David Heimhofer, a déclaré au Jeune Indépendant que le projet de formation, devant être « lancé incessamment en Algérie », est un projet pilote qui sera généralisé dans les 17 pays africains où l’entreprise compte développer ses investissements dans le domaine des énergies renouvelables et du recyclage des déchets.

Soulignant l’importance de la formation et de la sensibilisation surtout pour la préservation et la protection de l’environnement afin de freiner le réchauffement climatique, M. Heimhofer a mis en exergue la politique du groupe, consistant à bien former et sensibiliser non seulement les professionnels du secteur mais aussi le grand public.

« On ne peut pas construire une industrie sans formation », a-t-il affirmé, insistant sur l’importance « d’éduquer nos enfants à aimer la planète et à la protéger, et de leur inculquer des gestes simples qui ont un grand impact sur la nature et sa préservation ».

« Même si cela risque de prendre du temps, les bonnes habitudes finiront par prendre le dessus. Il faut juste adopter de meilleures alternatives ».

Pour mieux illustrer l’importance de la formation dans le processus du changement des mentalités et des habitudes grâce à l’éducation et la formation, le P-dg du groupe germano-suisse a cité leur propre expérience menée depuis huit ans au sultanat d’Oman, et qui commence à donner de bons résultats.  

La transition énergétique amorcée par les autorités algériennes nécessite une main d’œuvre bien formée et des managers hautement qualifiés pour pouvoir suivre la « cadence extrêmement rapide » dans laquelle se développe ce domaine des énergies renouvelables, a estimé M. Heimhofer, ajoutant que « le programme des formations sera le même adopté en Suisse et en Allemagne et touchera tous les maillons de la chaîne ».

La formation sera également suivie d’un accompagnement sur le terrain pour le grand public, grâce à des campagnes de proximité pour expliquer l’apport économique et environnemental des énergies vertes et l’installation gratuite de panneaux solaires dans plusieurs quartiers, a-t-il fait savoir.

De son côté, la directrice de l’école de formation P&P, Moustfaoui Amel, a souligné la volonté de son entreprise à se diriger vers un nouveau créneau, celui des énergies renouvelables et de l’économie verte, afin de dispenser des formations diplômantes et préparer des jeunes à occuper des postes dans des entreprises telles que Terra Sola.

Il convient de noter que ce mémorandum a été signé entre Terra Sola groupe et Terra Sola Algérie d’un côté et l’école de formation P&P.

Rappelant également que Terra Sola avait auparavant signé un protocole d’entente avec l’Université « Abou Bekr Belkaid » de Tlemcen, portant sur la formation et le transfert du savoir et de la technologie dans le domaine des énergies vertes au profit des étudiants algériens.

Le protocole d’entente comporte, entre autres, l’octroi de bourses à des étudiants de l’université pour étudier dans le domaine des énergies renouvelables grâce aux partenaires du groupe Terra Sola en Allemagne et en Europe. Il donnera, en outre, la priorité aux diplômés algériens de l’université de Tlemcen pour intégrer le projet du groupe suisse-allemand en Algérie.

Selon les termes du protocole d’entente, le groupe Terra Sola s’engage à recruter pour son projet des diplômés algériens dans les domaines des énergies renouvelables, en plus de leur assurer une formation dans ses usines et centrales électriques en Algérie ou par le biais de ses partenaires technologiques allemands et européens.

Pour assurer l’intégration locale industrielle et technologique, le groupe germano-suisse financera pour un montant de 10 millions de dollars US un programme de développement du capital humain pour l’Algérie.

Ce programme sera destiné à former et qualifier 10.000 Algériens sur une période de 10 ans, dont 500 seront formés en qualité d’élites universitaires dans des universités et académies allemandes certifiées et de références mondiales.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email