-- -- -- / -- -- --
Monde Afrique

Tentative de coup d’Etat en Guinée Bissau

Tentative de coup d’Etat en Guinée Bissau
Le président de la Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo

Des tirs nourris ont été entendus mardi après-midi dans le secteur du palais du gouvernement pendant un conseil des ministres, à Bissau, capitale de la Guinée-Bissau, petit pays d’Afrique de l’Ouest miné par des séries de troubles tout au long de son histoire. Si les auteurs de cette opération ne sont pas connus, la Cédéao a “condamné” une “tentative de coup d’État”.  

Selon l’antenne en portugais de la radio allemande Deutsche Welle, l’incident a lieu trois jours après un remaniement ministériel décidé par le président Umaro Sissoco Embalo. Ces nominations ont toutefois été critiquées par le parti du Premier ministre Nuno Gomes Nabiam dans un premier temps. Selon des experts, ce remaniement aurait de facto “mis de côté” le Premier ministre.

L’ambassade du Portugal en Guinée-Bissau a “recommandé” aux citoyens portugais résidant dans le pays ouest-africain de “rester chez eux” après les tirs nourris autour du Palais du gouvernement. “L’ambassade du Portugal en Guinée-Bissau recommande à tous les citoyens portugais résidant en Guinée-Bissau, compte tenu des récents événements, de rester chez eux et d’attendre de nouvelles informations”, a indiqué le communiqué publié sur le site de l’ambassade.

Après les premiers tirs dans l’après-midi, les militaires autour du palais du gouvernement tenaient les gens à distance du bâtiment, localisé à la périphérie de la ville, non loin de l’aéroport, selon des correspondants de presse.

De nombreux véhicules militaires chargés de soldats sillonnaient les rues. Les alentours étaient en proie à des mouvements d’habitants fuyant les lieux. Les marchés se sont vidés et les banques ont fermé leurs portes, ainsi que les écoles.

Le secrétaire général de l’ONU a réclamé dans un communiqué “l’arrêt immédiat” des combats à Bissau et “le plein respect des institutions démocratiques du pays”. Antonio Guterres est “profondément préoccupé par les informations sur des combats intenses à Bissau”, précise son communiqué.

En octobre 2021, l’état-major des armées de la Guinée-Bissau a annoncé avoir déjoué une tentative de  renverser l’ordre constitutionnel dans ce petit pays d’Afrique de l’ouest attribuée au  groupe de militaires des FARP (Forces armées révolutionnaires du peuple)

La Guinée-Bissau est une ancienne colonie portugaise devenue indépendante en 1974 après une longue guerre de libération, menée par le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée-Bissau et du Cap-Vert (PAIGC) fondé par Amilcar Cabral, assassiné en 1973.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email