-- -- -- / -- -- --
Monde Europe

Tension entre la Turquie et la Grèce: les deux parties se disent prêtes au dialogue

Tension entre la Turquie et la Grèce: les deux parties se disent prêtes au dialogue

La tension entre la Turquie et la Grèce est à son comble au sujet des explorations gazières dans des eaux revendiquées par les deux pays.

Afin d’éviter une escalade, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré, vendredi envisager une rencontre avec le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis.

  1. Erdogan a déclaré que cette rencontre ne sera possible qu’en cas de signes de « bonne intention » de la part de la partie dans la crise qui oppose leurs pays.

Pour le président turc, « il est important est de savoir de quoi nous allons discuter et dans quel cadre ».

Il a aussi affirmé que le retour au port dimanche de l’Oruç Reis, le navire de recherche qu’Ankara avait déployé en Méditerranée orientale, provoquant des tensions avec la Grèce, était destiné à « donner une opportunité à la diplomatie ».

En visite à Prague (République tchèque), le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Dendias a affirmé de son côté que son pays était prêt à avoir un dialogue avec la Turquie pourvue que celle-ci « mette fin à ses provocations dans la région ».

  1. Dendias a appelé vendredi l’UE à établir une liste de sanctions « qui pourront être mises en œuvre contre la Turquie si elle ne met pas fin à ces agissement illégaux ».

La tension entre la Turquie et la Grèce au sujet de la Méditerranée orientale s’était aggravée fin août, lorsque les deux pays ont effectué des manœuvres militaires rivales.

La crise est au programme d’un sommet européen les 24 et 25 septembre à Bruxelles.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email