Tebboune refuse toute médiation entre l'Algérie et le Maroc – Le Jeune Indépendant
-- -- -- / -- -- --


Nationale

Tebboune refuse toute médiation entre l’Algérie et le Maroc

Tebboune refuse toute médiation entre l’Algérie et le Maroc

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a rejeté  toute médiation avec le Maroc suite à la décision d’Alger de rompre ses relations diplomatiques avec Rabat, affirmant qu’«on ne peut pas mettre sur un pied d’égalité l’agresseur et l’agressé».

Cette déclaration a coupé court aux récentes informations diffusées depuis plusieurs jours par des médias internationaux et arabes faisant état d’au moins deux tentatives de médiation secrètes menées par deux Etats.

Le Koweït est la monarchie la plus citée, en témoigne la récente visite surprise du ministre des Affaires étrangères du Koweït, Ahmed Nasser Al-Mohamed Al-Sabah, porteur d’un message écrit adressé par l’émir Nawaf Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah au président de la République. Il s’agit de la seconde visite en quatre mois du diplomate koweïtien à Alger.

Depuis plus d’un mois, l’Algérie est au centre de quelques sollicitations de la part de certaines parties, qui jouent aux bons offices dans cette tension avec le voisin ombrageux. Des organisations internationales ont été également citées dans ce jeu de coulisses diplomatiques, notamment l’Organisation de la Conférence islamique, voire du CCG, qui regroupe les monarchies des pays du Golfe.

Avec ces affirmations officielles, il est clair que tout rapprochement avec le Makhzen est devenu impossible actuellement, en raison de sa politique belliqueuse, agressive et totalement hostile à tout ce qui est algérien.

«L’Algérie n’acceptera aucune médiation avec le Maroc», a déclaré dimanche 10 octobre le président Tebboune lors de sa rencontre périodique avec des représentants de médias nationaux.

Cette déclaration rappelle les propos du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, lors de sa participation, le mois dernier, à la réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe, où il avait affirmé que ce point n’allait pas être inscrit à l’ordre du jour de la réunion.

« On ne peut pas mettre sur un pied d’égalité l’agresseur et l’agressé », a indiqué le chef de l’Etat, soulignant que l’Algérie « n’a pas commis de maladresse ( ), ni attenté à l’unité nationale marocaine, ne serait-ce que par des déclarations ».

Relevant que « le Maroc a des antécédents historiques » en la matière, le président de la République a rappelé les agressions marocaines contre l’Algérie en 1963 pour spolier des parties du territoire national.

Il a fustigé, par la même occasion, l’idéologie expansionniste du Maroc et les conspirations de ce pays qui a donné refuge aux terroristes et leur a accordé de l’argent et des passeports diplomatiques.

Après avoir affirmé que « l’Algérie sait bien ce que coûtent les guerres, car elle compte des millions de chouhada », le président de la République a ajouté : « Nous sommes un peuple résistant qui ne cherche pas la guerre mais plutôt la paix. Cependant, celui qui cherche la guerre…celui qui nous agressera le regrettera amèrement ».

Le président Abdelmadjid Tebboune a évoqué les mandats d’arrêt internationaux émis par l’Algérie contre ceux qui constituent des menaces pour sa sécurité et son intégrité, citant le chef de file du Mouvement séparatiste et terroriste MAK, Ferhat Mehenni.

M. Tebboune a affirmé que ce dernier « doit être livré à l’Algérie », faisant état de son implication dans les feux de forêts « prémédités » qui ont ravagé, l’été dernier, plusieurs wilayas du pays. A ce propos, il a déclaré que des « faits et preuves » montrent que le Maroc est derrière ce mouvement terroriste qui agit avec la complicité de parties « à Paris et Rabat », évoquant des « textos subversifs ».

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.

Cet article vous-a-t-il été utile ?

Cet article vous-a-t-il été utile?
Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?
Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article.
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email