-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tebboune ordonne le maintien de la fermeture des frontières

Tebboune ordonne le maintien de la fermeture des frontières

Le président de la république, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné ce mardi le maintien de la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes, exhortant le gouvernement à multiplier les campagnes de sensibilisation et l’ application stricte de la loi contre les contrevenants aux mesures sanitaires.
Cette décision est intervenue lors d’une réunion d’évaluation de la situation sanitaire dans le pays à laquelle ont pris part le Premier ministre, plusieurs ministres et les membres du Comité scientifique en charge de la lutte contre le covid-19.

Le chef de l’État a demandé au gouvernement de fournir des statistiques précises de la situation dans chaque wilaya pour pouvoir prendre des mesures au niveau local. Il a également demandé au gouvernement d’engager une enquête épidémiologique immédiate sur les formes de mutation du virus en Algérie, souligne un communiqué de la présidence.
Il a aussi exigé une intensification du contrôle du respect des mesures préventives avec une application rigoureuse des contraventions, selon le texte.

Cette réunion est intervenue alors que le nombre des contaminations est reparti à la hausse en Algérie depuis une quinzaine de jours. Durant les dernières 24 heures, 232 nouveaux cas positifs ont été enregistrés à travers le pays, selon le bilan publié ce mardi 27 février par le ministère de la Santé. Ce dont les spécialistes ont mis en garde est devenu une réalité en Algérie. Après une baisse relative avant le début du Ramadan, les cas de contaminations à la Covid-19 ont rebondi ces derniers jours passant à plus de 200 par jours ce qui laisse supposer que la tendance sera à la hausse dans les prochaines jours.

Depuis la mi-février, le nombre des nouvelles contaminations a baissé en dessous de la barre des 100 cas par jour fin mars, avant d’entamer une remontée lente et progressive, sur fond d’alertes lancées par les spécialistes sur le rebond de l’épidémie.

L’Algérie enregistre la circulation de deux variants du coronavirus, le britannique et le nigérian. Le variant indien peut cependant constituer une menace pour le pays, qui enregistre une recrudescence des cas de contamination.
Dans les hôpitaux d’Alger, les médecins constatent une recrudescence des contaminations qui touche désormais les jeunes et les enfants.

Plus inquiétant, le nombre de contaminations aux variants anglais et nigérian continue d’augmenter, avec 166 nouveaux cas enregistrés la semaine dernière.

Pour ne rien arranger à la situation, l’Algérie enregistre un important retard dans sa campagne de vaccination.
Depuis fin janvier, date de lancement de la campagne, quelque 70 000 personnes ont été ont été vaccinées dans un pays qui compte 44 millions d’habitants. Les commandes de vaccins ne sont pas encore arrivées en quantités suffisantes.

Ainsi, le président algérien a appelé à accélérer la campagne de vaccination et de passer à la vitesse supérieure pour « la mise en œuvre du projet de fabrication du vaccin Spoutnik V » en Algérie.

Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email