-- -- -- / -- -- --
Nationale

Tayeb Zitouni : «Nous accusons un retard en matière d’écriture de l’Histoire»

Tayeb Zitouni : «Nous accusons un retard en matière d’écriture de l’Histoire»

La question de la récupération des archives de la Révolution algérienne auprès de la France revient à la veille du 60e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale.

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni a appelé à ne pas se focaliser sur cette revendication et à se concentrer sur la préservation de l’histoire qui accuse un retard dans son écriture. 
Le ministre, qui s’exprimait hier au forum de la Radio chaîne Une, a souligné que la France « refuse toujours de remettre le reste des archives aux autorités algériennes.

« Ces archives sont la preuve des crimes commis par la France contre le peuple algérien. Elle n’acceptera jamais de les remettre », a indiqué Tayeb Zitouni, estimant que l’importance maintenant est de procéder à l’écriture de l’histoire à travers l’archive nationale et recueillir les témoignages des Moudjahidine encore vivant. « C’est la meilleure manière de préserver notre histoire et d’inculquer aux générations futures les valeurs du patriotisme et de fidélité au serment des martyrs », a-t-il estimé.

Il a insisté, par ailleurs, sur « le devoir des Algériens de connaître leur histoire. Tel est l’objectif du ministère des Moudjahidine à travers l’ouverture des institutions qui sont sous sa tutelle, à toute personne désirant accéder aux archives ».

Concernant l’intervention du ministre des Moudjahidine dans l’archivage et le classement des témoignages et des documents historiques, M. Zitouni a affirmé que les portes du ministère « sont ouvertes aux visiteurs », soulignant que son département « ne s’ingère aucunement dans l’écriture de l’histoire. Sa première et dernière mission consiste à de rassembler la matière historique brute et de la mettre à la disposition des spécialistes pour procéder à son écriture sur la base de données méthodiques et académiques ».

Le ministre des Moudjahidine a appelé les chercheurs, les historiens et les étudiants à consulter, à tout moment, au musée national du Moudjahid et au Centre national de recherches sur le mouvement national et la Révolution du 1er novembre 1954, pour effectuer leurs recherches et s’enquérir des documents et des objets disponibles au niveau de ces deux institutions spécialisées.

A l’occasion du 60e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale, le ministre des Moudjahidine a fait savoir que son département va mettre à la disposition de la Télévision algérienne des films et une trentaine de documentaires historiques pour permettre aux Algériens de connaître leur histoire autrement.

« C’est une manière d’inciter les jeunes à s’intéresser à l’histoire », a-t-il estimé. Invité aussi au forum de la Radio Chaine I, le ministre de la Jeunesse, Abdelkader Khomri, a pour sa part, évoqué le programme élaboré pour la célébration du 60e anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre et le rôle de la jeunesse dans la préservation de la mémoire historique.

Il a parlé aussi de la conférence sociale et économique au profit des jeunes, le ministre a précisé qu’elle rassemblera les jeunes, les acteurs économiques, les responsables des mécanismes de soutien à l’emploi et à l’insertion des jeunes, les experts et le mouvement associatif, avec pour objectif d’évaluer ces mécanismes en vue de permettre une « avancée réelle » dans la rentabilité de « tout ce que fait l’Etat comme effort au profit des jeunes ». « La déperdition scolaire, la délinquance, les maux sociaux sont des chantiers ouverts sur lesquels nous allons travailler », a-t-il soutenu.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email