-- -- -- / -- -- --
Nationale

Taux de réussite du BEM en baisse : Les syndicats de l’éducation déçus

Taux de réussite du BEM en baisse : Les syndicats de l’éducation déçus

Les résultats du brevet de l’enseignement moyen (BEM), publiés le 4 juillet sur le site officiel de l’Office national des examens et des concours (Onec), annoncent un taux de réussite de 53,97%. Ce qui a suscité la réaction de certains syndicats du secteur qui l’ont qualifié de « décevant ». Une commission chargée de l’évaluation des résultats des examens doit être de mise, selon les syndicalistes.

Quelque 285 392 candidats sur un total de 528 839 ont décroché leur BEM, soit un taux de réussite de 53,97 %. En baisse de 5 % par rapport à l’année dernière (59,54%). Le taux annoncé par le ministère de l’Education a suscité de la surprise chez certains syndicalistes du secteur, lesquels ont été déçus.

Par la voix de son secrétaire général, l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (UNPEF) a expliqué que le recul du taux de réussite au BEM reflète le niveau faible des élèves. Selon lui, ce taux de réussite reflète également l’échec de la réforme du système éducatif. Les sujets de l’examen du BEM étaient, selon lui, très abordables.

« Je peux dire que ces résultats reflètent le vrai niveau des élèves. Ce sont des élèves de faible niveau qui passent au palier de l’enseignement moyen ». Il a indiqué que « ce recul est dû également à la deuxième session de la cinquième année primaire, réservée aux élèves recalés à cet examen ».

« Ce qui explique le niveau faible des élèves qui passent au palier de l’enseignement moyen », a-t-il estimé. Toujours selon lui, ce recul est probablement dû aux cas de fraude via la 3G durant les épreuves du BEM, qui ont éventuellement influé de manière négative sur les élèves.

Même son de cloche au Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur secondaire de l’éducation (CNAPEST). Son porte-parole, Messaoud Boudiba, traduit la baisse du taux de réussite par « l’échec des réformes du système pédagogique engagées il y a dix ans ».

Comparant ce taux avec celui de 2014, M. Boudiba se dit « déçu » par ces résultats. « L’année passée, nous avions atteint les 59%, alors que cette année on est à 53,97% « , déclare-t-il. Le syndicaliste s’interroge sur les raisons de la baisse du taux de réussite dans un palier qui n’a pratiquement pas connu de perturbations durant l’année scolaire.

Pour lui, ces résultats « reflètent l’échec du secteur de l’éducation qui n’a pu atteindre ses objectifs. Ce taux montre aussi le vrai niveau des élèves « , souligne-t-il. M. Boudiba, lui aussi, s’attendait à un taux de réussite plus élevé que celui des années précédentes.

Le porte-parole du Syndicat national des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (SNAPEST), Meziane Meriane, quant à lui, réitère son appel concernant la mise en place d’une commission d’évaluation des résultats des examens. Cette commission permettra, explique-t-il, de connaître le niveau de nos élèves et les raisons de cette chute. Il convient de rappeler que cette année, les filles ont, encore une fois, devancé les garçons avec un taux de réussite qui a atteint les 61,53% contre 45,69% pour les garçons.
 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email