-- -- -- / -- -- --
Nationale

Talaï inaugure les gares ferroviaires réaménagées de Rouina et Arrib

Talaï inaugure les gares ferroviaires réaménagées de Rouina et Arrib

Le ministre des Transports, Boudjema Talaï, a été accueilli à la gare ferroviaire de Khemis-Miliana, à son arrivée par le train rapide Alger-Oran en compagnie d’une forte délégation composée des cadres de son département, du directeur général de la SNTF et de journalistes.

C’est la première fois dans les annales du gouvernement algérien qu’un ministre se déplace par train dans le cadre de ses visites d’inspection et de travail. M. Talaï assure que pour toutes ses prochaines visites qui seront programmées dans les régions proches d’Alger, « le déplacement se fera par train ».

Mohamed Drici, Abdelah, Cheikh Medjahed de la commune de Rouina, le docteur Rachid, Ramdane et Houceini de la localité d’Arrib (Aïn Defla) sont aujourd’hui heureux d’apprendre que le train va enfin s’arrêter à leurs gares respectives, et ce après près de 20 années d’absence.

Eloignées des villes avoisinantes et enclavées, bien qu’elles se trouvent sur l’axe autoroutier Alger-Oran, ces deux localités étaient complètement isolées par une absence de développement économique et social, et ce en raison des dégâts occasionnés par le terrorisme durant les années noires.

En effet, ces deux localités du nord-ouest de la wilaya d’Aïn Defla, au pied des montagnes abruptes de cette région autrefois sous l’emprise du terrorisme barbare, commencent aujourd’hui à reprendre goût à la vie. Le ministre des Transports a mis sa pierre à l’édifice pour redynamiser le développement dans cette région. Lors de l’inauguration de la gare de Rouina avant-hier, il a souligné sa grande disponibilité « à contribuer au désenclavement de ces communes et à mettre en place un service public adéquat qui répond aux besoins de la population locale ».

Il a expliqué que « le transport est l’une des priorités pour développer l’économie dans les régions enclavées, mais aussi pour permettre aux citoyens de voyager dans de bonnes conditions ». Lors de l’inauguration de ces deux infrastructures du transport ferroviaire, le ministre a tenu à rappeler que « le transport par voie ferrée va constituer l’une des grandes priorités du gouvernement étant donné ses avantages ».

Et d’expliquer qu’« il y a d’abord le gain en termes de temps de voyage et aussi en termes de sécurité, deux facteurs clés qui avantageraient ce mode de transport ». Toujours sur le même chapitre, le ministre a indiqué aux journalistes présents que « les efforts visant à réduire le temps de parcours des différents itinéraires seront poursuivis afin que le déplacement du citoyen se fasse dans de meilleures conditions et que la notion d’amélioration du service public soit matérialisée sur le terrain ».

Suite à cette déclaration ferme et encourageante qui démontre on ne peut mieux la détermination des pouvoirs publics à réaliser les objectifs inscrits dans le plan quinquennal du président de la République, tout porte à croire qu’aujourd’hui le terrorisme est vaincu dans ces régions enclavées et livrées à elles-mêmes.

Aujourd’hui le train s’arrêtera à nouveau dans ces gares autrefois abandonnées, les gens se déplaceront à bord du train sans crainte et la vie reprendra de plus belle. Les quelques attentats isolés perpétrés par les hordes terroristes ne pourront plus jamais entraver le processus de développement de l’Algérie. Les forces combinées de sécurité, en général, et les forces de l’Armée nationale populaire (ANP), en particulier, sont à pied d’œuvre pour lutter contre toutes les formes de terrorisme afin de préserver la sécurité des citoyens et ramener la paix dans les foyers. Le gouvernement, de son côté, déploie des moyens importants pour subvenir aux besoins de la société et redynamiser le développement économique dans toute sa diversité.

A la suite de l’inspection des projets de son secteur, Boudjema Talaï a estimé que « les pouvoirs publics ont lancé les investissements adéquats dans le secteur des transports et l’encouragement du transport par voie ferrée s’inscrit justement dans l’optique de l’amélioration du service public et du désenclavement des zones difficiles d’accès ». S’agissant des autres projets, le ministre a programmé une virée sur le terrain afin de superviser les chantiers en cours et d’en évaluer l’état d’avancement.

Il s’agit entre autres du projet de dédoublement de la ligne ferroviaire El-Affroun (Blida) – Khemis Miliana (Aïn Defla) (56 km) et du tunnel El Gantas, un bitube de plus de sept kilomètres. Le projet de réalisation de la voie ferrée traversant les wilayas de Blida, Tipasa et Aïn Defla va permettre d’atteindre une vitesse de 160 km pour les trains de voyageurs et de 100 km pour ceux de marchandises.

Le ministre a visité également la station de transport routier situé au chef-lieu de wilaya ainsi le centre de la météorologie avant de se rendre à la radio locale de la wilaya d’Aïn-Defla où il a fait des déclarations résumant sa visite dans cette région.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email