-- -- -- / -- -- --
Sports

Tahmi : «Nous avons réussi à effacer tout ce qui discrédit le système sportif»

Tahmi : «Nous avons réussi à effacer tout ce qui discrédit le système sportif»

Au cours de cette rencontre organisée sous l’égide de l’ONJSA, la troisième du genre, au cours de laquelle le ministre des Sports Mohamed Tahmi a animé un point de presse pour faire l’état des lieux sur l’évaluation du programme d’investissement de son département.

Ce rendez-vous s’inscrit dans le cadre de réunions d’informations afin de mettre au courant l’opinion public et les médias des projets sportifs (infrastructures, centre de regroupement de l’élite, centre d’entrainement…) en cours de réalisation et ceux en voie de lancement. D’ailleurs pour conforter les efforts consentis par son Ministère afin de respecter les délais de réalisation quand bien même la mise en œuvre du programme d’investissement de son secteur est confrontée à des difficultés dont les principales sont liées à la localisation de assiettes et le manque d’entreprises et bureaux d’études qualifiés, le ministre des sports s’est montré optimiste en s’appuyant sur des statistiques qui justifient tout l’intérêt que porte l’état algérien pour promouvoir le sport et permettre à l’Algérie de retrouver sa place qui lui sied sur la scène régionale et continentale.

A titre d’exemple, l’enveloppe financière globale débloquée est de 410 milliards pour 3638 opérations dont 2038 achevées, 890 en voie d’achèvement et 710 en voie de lancement. Dans cette perspective, Mr Tahmi a annoncé que la réception des grands projets se fera dans les délais impartis puisque les stades de football couverts de Baraki, Douéra, Oran et Tizi Ouzou seront opérationnels en 2015 alors que 7 centres de regroupements de l’élite verront le jour entre 2014(Souidania), 2015 (Bel Abbès,Fouka) et 2016 (Khenchela, Oum Boughi, Batna et Tizi). Sur ce, le conférencier pense que par ces actions, son département aura réussi à effacer tout ce qui discrédit le système sportif.

« Nous réussirons que si les textes sont appliqués rigoureusement »

En abordant le volet règlementaire, le Ministre Tahmi a mis en exergue les textes au nombre de 7 devant régir le système sportif que son département a préparé et présenté en réunion de gouvernement dont nous citerons les modalités de fonctionnement des fédérations sportives, les conditions et modalités d’octroi de l’aide et de la contribution de l’état et des collectivités locales au club professionnel, les missions, l’organisation de la commission nationale exécutive de prévention et de lutte contre la violence dans les infrastructures sportives…

« Nous terminerons par les belles performances de nos sportifs »

Mis à part la sélection nationale de football, les autres disciplines ont réalisé de belles performances durant l’exercice actuel et le conférencier a voulu attiré l’attention que seul le football représente le sport : « je voudrais profiter de l’occasion pour mettre en exergue que des disciplines bien qu’elle ne soit pas médiatisées, hormis le football, ont réalisé de belles performances durant l’année 2014 puisqu’en haltérophilie et en boxe, nous un vice-champion du monde. D’ailleurs, au cours des différentes manifestations, nos sportifs ont récolté 287 médailles ont 104 en or, 148 en argent et 45 en bronze. Je pense que nous devrons mettre les moyens pour placer nos représentants sur les plus hautes sphères du continent et pourquoi pas mondial. Aussi, pour donner un nouvel essor aux autres disciplines, nous envisageons d’organiser de grandes manifestations sportives que notre pays abritera durant l’année 2015. »

Après avoir brossé, au cours de son allocution, tous les projets inscrits dans le plan quinquennal dernier et le prochain que son ministère doit réalisés, le Ministre Tahmi s’est donné au jeu de questions- réponses des journalistes qui ont traité des dossiers chauds qui ont touché la vie sportive.

« Pas d’implication politique dans le football »

En réponse à une question d’un collègue concernant l’aide financière de l’état aux clubs professionnels qui versent dans la médiocrité en offrant des salaires et des primes utopiques, Mr Tahmi rétorque : « les clubs n’ont bénéficié d’aucune aide de l’état mais pour accompagner cette réforme du professionnalisme pour sa réussite, l’état s’est engagé à prendre en charge certains outils pour mener à bien cette opération. Je tiens à préciser qu’il n’y a aucune implication politique dans le football et ni de décision dans ce sens dans la gestion des clubs professionnels Le professionnalisme est toujours en construction, on ne peut donc parler d’échec. »

« On s’est porté candidat pour la CAN 2017 »

En ce qui concerne la possibilité d’organiser la CAN 2015 dans le cas où le Maroc se désisterait, le conférencier était clair dans sa réponse : « nous n’envisageons pas de suppléer le Maroc pour l’organisation de la CAN 2015 parce que nous ne sommes pas prêts sur le plan infrastructurel mais une chose est certaine, on se présentera pour celle de 2017. On présenté le dossier de l’édition 2019 qui est très bien étoffé et consistant sur tous les plans. Quand au refus de notre candidature pour les éditions de 2019 et 2021, je crois que cela est du à certains considérations que nous ne métrisons pas. »

« Le problème est lié à l’absence de convention et des mauvaises habitudes »

Le conflit qui oppose la FAF à la direction du stade Mustapha Tchaker, Mr Tahmi a essayé d’éclairer la situation en définissant les responsabilités de chaque partie : « la fédération doit gérer la tribune officielle, la billetterie et la zone mixte alors que les responsables du stade s’occuperont de la sécurité et en l’absence de convention et d’un point que je juge pertinent c’est les mauvaises habitudes qu’il faut bannir.

Je m’explique que chez nous si je suis une personnalité ou une figure emblématique, on doit s’installer dans la tribune officielle même si je n’ai pas d’invitation, or ceux-là prendra les places de ceux qui détiennent le sésame d’entrer »

« On n’est dans l’obligation d’aider le sport palestinien »

Enfin, il semble qu’un accord de protocole sera signé entre la fédération algérienne et Palestinienne, le Ministre des sports confirme cette information : « nous sommes dans l’obligation d’aider le sport palestinien dans toutes les disciplines et sans contre partie. D’ailleurs, nous appelons nos fédérations à mettre en œuvre ce projet. » 

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email