-- -- -- / -- -- --
Nationale

Système de sécurité sociale : Plaidoyer pour de nouvelles réformes

Système de sécurité sociale : Plaidoyer pour de nouvelles réformes

L’expert et ancien cadre à la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS), Noureddine Bouderba a appelé, ce mercredi à Alger, à l’introduction des “réformes de fond” dans le système de sécurité sociale permettant de “réaliser l’équilibre des caisses des Retraites et de sécurité sociale pour les prochaines années, et ce à travers le renouvèlement des ressources et la rationalisation des dépenses”.

Invité du forum du quotidien El Moudjahid, M. Bouderba a fait état d’”un véritable problème dans le système de sécurité sociale de notre pays datant de longues années ayant entraîné son déséquilibre”, soulignant l’impératif de “trouver des solutions justes et objectives loin de la vulnérabilité qui nous conduira au même problème après quelques années”.

Les solutions doivent se reposer sur “une politique de gestion des ressources de manière à multiplier les recettes et gérer les caisses de façon rationnelle”, a-t-il proposé.

Il s’agit aussi d’insister dans ces réformes sur la définition des relations entre le système de sécurité sociale, l’Etat et le secteur de Santé, a ajouté l’expert, appelant à une prise en charge par l’Etat des dépenses à caractère de solidarité sociale, la sécurité sociale devant prendre en charge les dépenses à caractère participatif.

La structure démographique de la société algérienne, qui ne souffre pas de vieillissement à l’image de certains pays occidentaux, permet de réaliser l’équilibre des caisses des retraites et de sécurité sociale, à condition d’adopter certaines réformes permettant de combler les lacunes dont pâtit actuellement le système.

Evoquant la politique d’emploi adoptée ces dernières années et le remplacement des retraités, le même expert a estimé que la politique d’austérité ayant touché certains secteurs avait “généré un manque voire un déficit en matière de ressources humaines outre la création de plusieurs problèmes dans des secteurs importants comme l’Education et la santé”, précisant que “le taux d’habitants actifs en Algérie ne dépasse pas les 40%, un faible chiffre par rapport aux pays voisins et européens”, ce qui requiert, a-t-il dit, “le recrutement de la main d’œuvre nécessaire et la réalisation d’investissements permettant la création d’emploi permanent dans des secteurs productifs”.

Concernant la retraite proportionnelle, M. Bouderba a affirmé que cette dernière n’avait pas impacté, directement, le système de la sécurité sociale , mais elle a augmenté le nombre de demandes de retraite à 270.000 en 2016, soit une perte de 270.000 cotisations”, ce qui nécessite d’opérer de profondes réformes adaptées aux mutations et basées sur la régénération des ressources dans le but de multiplier les revenus, outre la rationalisation les dépenses”.

Commentaires
Email
Mot de passe
Prénom
Nom
Email
Mot de passe
Réinitialisez
Email